Le bluff des sacs biodégradables : après 3 ans, ils sont encore intacts. Une nouvelle étude le révèle - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Le bluff des sacs biodégradables :…
L'ancienne tradition danoise des maisons aux toits d'algues : les images semblent provenir d'un conte de fées Les experts ont trouvé des preuves scientifiques que le désordre cause de l'anxiété

Le bluff des sacs biodégradables : après 3 ans, ils sont encore intacts. Une nouvelle étude le révèle

2.747
Advertisement

Dans de nombreux pays européens et dans le reste du monde, les sacs biodégradables ont été introduits il y a quelques années en remplacement des sacs en plastique. L'intention était de réduire l'utilisation du plastique et surtout d'éviter qu'il ne se retrouve dans la mer et ne devienne une menace pour la survie des espèces végétales et animales.

Après l'introduction de cette nouveauté, une étude scientifique met en lumière une vérité que personne n'aurait jamais voulu entendre : ces fameux sacs biodégradables restent intacts dans l'eau même après 3 ans.

L'étude qui met les sacs biodégradables sur le banc des accusés a été publiée dans le magazine Environmental Science and Technology. Ils ne sont peut-être pas très résistants, ont une odeur désagréable, mais le prétendu bénéfice pour l'environnement ont fait qu'on les utilise tous volontiers.

Et pourtant, la réalité décrite par des chercheurs de l'Université de Plymouth, aux États-Unis, est bien différente : dans la recherche, trois types de sacs ont été comparés : le plastique, le biodégradable et le compostable. Après une longue exposition aux intempéries et à l'eau, on a constaté que les sacs biodégradables se comportent de manière très similaire aux sacs en plastique : tous deux, en effet, restent intacts pendant des années aussi bien lorsqu'ils sont enfouis que lorsqu'ils sont dispersés dans l'eau.

Les chercheurs ont constaté qu'après 3 ans, un sac "biodégradable" était encore parfaitement capable de contenir le coût : "S'ils sont biodégradables, on s'attend automatiquement à ce qu'ils se dégradent en beaucoup moins de temps que les sacs plastiques. Mais nos recherches montrent que ce n'est pas le cas ", affirme l'un des chercheurs.

Les sacs compostables, eux, méritent une mention particulière, car ils se dissolvent complètement après seulement 3 mois dans l'eau.

Cette nouvelle a déjà suscité de nombreuses critiques à l'égard d'une politique désorganisée et trop souvent peu transparente, mais elle suggère en même temps l'urgence de passer à des solutions plus efficaces : si les sacs proposés par les supermarchés ne sont pas biodégradables, il est préférable d'en prendre de chez soi, par exemple en tissu, pour qu'ils puissent être réutilisés et recyclés.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci