Les graves troubles autistiques diminuent de 47% avec la bactériothérapie fécale : voici en quoi cela consiste - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Les graves troubles autistiques diminuent…
Un photographe découvre deux abeilles dormant dans une fleur : la photo est d'une douceur touchante Les chiens sont capables de reconnaître l'odeur du cancer, avec une précision de 97% : voici l'étude

Les graves troubles autistiques diminuent de 47% avec la bactériothérapie fécale : voici en quoi cela consiste

3.456
Advertisement

Nous avons tellement entendu parler de certains problèmes de santé que, bien que nous ne soyons pas des experts médicaux, nous serions très bien placés pour en indiquer l'origine : par exemple, l'autisme, bien qu'encore inconnu à bien des égards, peut être attribué en termes généraux à un trouble neurologique.

Pourtant, les dernières études sur l'autisme ne se concentrent pas du tout sur le cerveau ou sur les parties du corps qui lui sont étroitement liées : l'Université de l'Arizona, par exemple, a observé comment les troubles autistiques sont grandement atténués en agissant sur l'intestin.

via: Nature
image: pixabay

Il est de plus en plus évident que tous les troubles pouvant être causés par ce qu'on appelle le spectre de l'autisme sont liés à la santé intestinale : on ne sait pas encore très bien qui en est la cause et qui en est la conséquence, mais les résultats d'une importante étude a observé que une thérapie sur l'intestin améliore grandement les conditions liées à l'autisme.

Outre les difficultés associées aux interactions sociales, au contrôle moteur et au développement cognitif, l'autisme peut également être associé à des problèmes intestinaux fréquents : l'Université de l'Arizona a approfondi ce lien en observant les effets d'une thérapie décisive et innovante.

Les chercheurs américains ont décidé de soumettre des volontaires à la recherche - 18 enfants autistes, âgés de 7 à 16 ans, souffrant de problèmes intestinaux allant de modérés à graves - non pas à des thérapies traditionnelles basées sur des probiotiques ou des antibiotiques, mais à une transplantation complète de la microflore intestinale.

La transplantation, aussi appelée bactériothérapie fécale, consiste à renouveler complètement les microorganismes intestinaux en transplantant un microbiote sain, prélevé dans les selles d'un donneur. Après un traitement de 8 semaines, les enfants ont non seulement constaté une réduction de 80 % des troubles gastro-intestinaux, mais aussi une amélioration significative des troubles associés à l'autisme.

Deux ans après cette expérimentation les chercheurs ont pu confirmer les bienfaits à long terme de la thérapie, à tel point qu'au début de la thérapie, 83 % des enfants pouvaient être considérés comme étant atteints d'autisme grave, mais seulement 17 % d'entre eux en faisaient encore partie. En général, les caractéristiques les plus graves de l'autisme se sont réduites de 47 %.

L'intestin est sans doute un point inhabituel pour commencer à traiter des maladies neurologiques comme l'autisme, mais il est de plus en plus évident que la santé intestinale est étroitement liée à la santé mentale : pour cette raison, la bactériothérapie fécale est considérée comme la "thérapie du futur" pour de nombreuses maladies.

Source:

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci