L'extrait d'aloe vera est une arme contre la forme la plus courante de tumeur cérébrale - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
L'extrait d'aloe vera est une arme contre…
7 curiosités de la Finlande qui vous donneront envie d'y aller pour les constater de vos propres yeux Ce photographe est capable de transformer n'importe quel endroit en un décor à couper le souffle

L'extrait d'aloe vera est une arme contre la forme la plus courante de tumeur cérébrale

10.893
Advertisement

Une étude entièrement italienne a obtenu un résultat important dans l'identification d'une thérapie contre l'une des formes les plus graves et les plus courantes de cancer du cerveau chez les adultes : le glioblastome multiforme. La nouvelle est particulièrement enthousiasmante parce que le remède probable pourrait venir d'une plante, l'aloe vera : dans le passé, elle était souvent associée à des questions particulièrement compliquées pour la médecine, mais pas toujours avec les preuves scientifiques nécessaires.

La découverte italienne, elle, s'enorgueillit d'une étude publiée dans la revue Environmental Toxicology.

La découverte a été développée par le Laboratoire de Neuropathologie Moléculaire de l'Unité de Neuropathologie de l'IRCCS Neuromed à Pozzilli, dans le Molise.

Actuellement, le glioblastome multiforme est traité par une thérapie traditionnelle consistant en chirurgie, radio et chimiothérapie. Dans la plupart des cas, cependant, il existe une forte résistance des cellules cancéreuses aux traitements, ainsi qu'une forte invasivité, qui font du glioblastome une des formes les plus graves de cancer du cerveau. La fréquence dans la population et les difficultés liées au traitement nécessitent de toute urgence une thérapie alternative, qui peut provenir des résultats obtenus par le Laboratoire.

Le Dr Antonella Arcella, première auteure de la recherche, parle : "Notre expérimentation s'est concentrée sur un extrait de l'aloès, l'émodine d'aloès. Des recherches antérieures ont suggéré qu'il pourrait avoir des propriétés antinéoplasiques, mais il n'a jamais été testé sur des cellules de glioblastome.

On a constaté que l'aloès-émodine provoque une inhibition de la croissance tumorale, tant in vitro que chez l'animal, limitant en particulier le développement du glioblastome.

Le médecin souligne cependant qu'il reste encore beaucoup de chemin à parcourir avant d'essayer une thérapie similaire chez l'homme : nous aurons besoin de plus de tests et d'autres études, de recueillir plus de données et d'étudier l'interaction possible avec d'autres médicaments, avant de passer aux essais sur les patients. Malgré tout, la perspective qui s'ouvre reste très intéressante et pourrait conduire à trouver une arme contre le glioblastome.

Sources :

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci