On a trouvé une nouvelle espèce de serpent venimeux qui tue sa proie sans même ouvrir la bouche - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
On a trouvé une nouvelle espèce de…
Des chercheurs trouvent une baleine morte avec 40 kg de plastique dans l'estomac, dont des sacs et des sachets de riz 22 idées de design qui feront de votre maison un endroit riche en surprises

On a trouvé une nouvelle espèce de serpent venimeux qui tue sa proie sans même ouvrir la bouche

5.258
Advertisement

La peur des serpents et de tout ce qui rampe est parmi les plus ancestrales des êtres humains. La première rencontre avec le reptile venimeux est l'un des plus grands traumatismes de notre vie, et depuis lors nous avons toujours eu la peur d'être mordu par les serpents.

Une découverte récente a permis d'identifier une nouvelle espèce en Afrique de l'Ouest capable d'attaquer sa proie sans avoir à ouvrir ses mâchoires.

La découverte a été entreprise par une équipe de scientifiques dirigée par le Dr Mark-Oliver Roedel du Musée d'histoire naturelle de Berlin, qui a analysé certaines espèces animales dans les forêts tropicales du sud-est de la Guinée et du nord-ouest du Libéria et a identifié trois spécimens de Atractaspis bibronii jusque-là inconnus des chercheurs scientifiques.

Les trois spécimens, appartenant à la famille des Atractaspis congica, avaient en commun la capacité de sauter une distance égale à celle de leur longueur et de faire ressortir leurs crocs sur les côtés des mâchoires, leur permettant de capturer la proie sous un angle inhabituel et sans avoir besoin d'ouvrir la bouche. Le groupe auquel appartiennent les trois spécimens ne peut pas être saisi les mains nues derrière la tête comme les espèces les plus communes en raison de leur physionomie particulière.

L'espèce découverte par Roedel et ses collègues a été rebaptisée Atractaspis branchi ou serpent de Branch, en l'honneur de William Branch, herpétologue d'Afrique du Sud et expert en reptiles du continent africain.

Le premier spécimen de la nouvelle espèce collecté par Roedel a été trouvé la nuit sur une rive escarpée d'un lit de rivière dans une forêt à feuillage persistant du Libéria, le deuxième et le troisième spécimen dans les plantations de bananes, manioc et café dans le sud-est de la Guinée.

Les recherches de l'équipe du Muséum d'histoire naturelle de Berlin se trouvent dans le magazine en ligne Zoosystematic and Evolution.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci