Les enfants peuvent mettre plus d'un an pour dormir toute la nuit - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Les enfants peuvent mettre plus d'un…
Le Japon a été la meilleure destination de 2018 : voici 13 photos qui vous donneront envie de le visiter très vite Ce photographe illustre la beauté majestueuse du Maine Coon : ses clichés vous donneront envie d'en avoir un

Les enfants peuvent mettre plus d'un an pour dormir toute la nuit

1.158
Advertisement

Il y a des étapes importantes dans la vie d'un nouveau-né, auxquelles les parents assistent avec un immense étonnement : les premiers sourires, le sevrage, les pas incertains. Mais il y a aussi un autre objectif que maman et papa attendent avec impatience : dormir toute la nuit sans être réveillés.

Le manque de repos nocturne et sa qualité réduite pèsent sur la santé psychophysique des parents : la pédiatrie traditionnelle indique 6 mois comme l'âge auquel l'enfant doit commencer à dormir pendant plusieurs heures consécutives, afin d'éviter les problématiques liés au développement cognitif, linguistique et moteur : la réalité, cependant, peint une situation différente, dans laquelle de nombreux enfants âgés de plus de 6 mois - parfois jusqu'à un an - ne peuvent dormir pendant 6 heures consécutives. Y a-t-il un risque pour l'enfant ? Une étude universitaire a clarifié les doutes des parents.

L'étude, née de la collaboration entre une université canadienne et une autre singapourienne, explore les liens entre le repos nocturne, le développement mental et psychomoteur, l'humeur maternelle et les habitudes d'allaitement.

Selon les mères qui ont participé aux enquêtes, à l'âge de 6 mois, 38 % des enfants ne dorment toujours pas pendant 6 heures consécutives ; 57 % n'atteignent pas 8 heures. A 12 mois, le pourcentage d'enfants qui ne dorment pas pendant 6 heures tombe à 28%, mais seulement 43% d'entre eux dorment pendant au moins 8 heures.

Il apparaît donc qu'il est très fréquent qu'un enfant de 6 à 12 mois ne puisse pas dormir sans interruption nocturne : cependant, les chercheurs n'ont trouvé aucune corrélation entre la segmentation du sommeil et l'apparition de problèmes au niveau cognitif ou moteur. Même l'humeur de la mère après la naissance ne semble pas affecter la qualité du sommeil du bébé.

image: pixabay.com

Cependant, la recherche a découvert que les enfants qui se réveillaient la nuit avaient un taux d'allaitement nettement plus élevé : il pourrait donc s'agir d'un élément très important à considérer dans l'analyse du cycle sommeil-éveil de l'enfant.

Entre les lignes, l'étude suggère que tous les parents devraient être patients et ne plus s'inquiéter si leur enfant a du mal à consolider son repos nocturne : cela peut prendre plus d'un an, mais ce temps viendra pour tous.

Source:

Tags: EnfantSanté
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci