L'histoire du sapin de Noël : une tradition encore aimée, mais vieille de plusieurs siècles - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
L'histoire du sapin de Noël : une tradition…
En Suède, à partir de 2019, il ne sera plus possible de fumer même dans les lieux publics en plein air 12 actions

L'histoire du sapin de Noël : une tradition encore aimée, mais vieille de plusieurs siècles

1.767
Advertisement

La décoration de l'arbre de Noël est une tradition répandue dans le monde entier, surtout dans les pays catholiques qui célèbrent la naissance de Jésus en décembre. En regardant en arrière, on découvre toutefois qu'à l'origine cette fête était typique des populations païennes, qui ne se sont répandues que plus tard parmi les populations chrétiennes.

C'est l'histoire de ce symbole qui ne peut manquer parmi les décorations de Noël.

image: Wikimedia

L'arbre est un symbole présent dans la plupart des cultures : il représente la vie et était souvent décoré en guise de remerciement à un dieu ou à des dieux. 

C'était exactement le cas dans la Grèce antique quand un arbre, probablement un olivier ou une branche de laurier, était décoré de guirlandes et de fruits de saison pour remercier les dieux ou pour leur demander une grâce. Il était d'usage de décorer l'arbre deux fois par an : au printemps, quand on priait les dieux pour permettre aux hommes une récolte abondante, et à l'automne, quand venait le temps de les remercier de leur intervention.

La tradition de la décoration d'un arbre a également été reprise à Byzance, dans l'Empire romain d'Orient : sur l'une des rares traditions païennes non interdites, qui a subi au fil des ans une "christianisation".

Il est curieux de voir comment la tradition s'est répandue à des milliers de kilomètres de Byzance : les gardes du palais impérial provenaient le plus souvent du nord-ouest de l'Europe - d'Allemagne, de Russie, de Scandinavie ou de Grande-Bretagne. C'est probablement grâce à eux que la tradition de l'arbre est arrivée en Europe, bien que les Celtes suivaient déjà une coutume très similaire.

Du laurier et de l'olivier, l'arbre de Noël s'est transformé en arbre sempervirent, comme le sapin.

Advertisement

Au Moyen Age, le lien avec la religion catholique est renforcé : l'arbre de Noël, en effet, était utilisé comme symbole de réconciliation entre l'homme et Dieu, symbolisant l'arbre du péché originel d'Adam et Eve. C'est à cette époque que les décorations naturelles - fruits et baies séchées - ont été rejointes par d'autres en papier et en verre.

Au fil des siècles, la tradition est devenue de plus en plus partie intégrante de la culture européenne : en Italie, c'est la reine Margherita qui a apporté un sapin de Noël au palais pour la première fois, au milieu du XIXe siècle. En Grande-Bretagne, le mari de la reine Victoria, Albert de Saxe, a introduit une tradition typique de son pays natal. De Grande-Bretagne, la tradition s'est également implantée aux Etats-Unis et c'est ici que l'un des arbres les plus spectaculaires du monde est encore éclairé chaque année - le Rockefeller Center à New York.

L'arbre décoré est le symbole de Noël auquel aucune famille ne renonce ; il apporte de la joie et réchauffe l'atmosphère hivernale qui aurait été décidément trop froide sans une fête comme Noël. 

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci