Enfin dévoilée la cause de l'extinction massive la plus catastrophique de l'histoire... et ce n'est pas une bonne nouvelle - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Enfin dévoilée la cause de l'extinction…
Tué par le xylitol : l'histoire de ce petit chien nous met en garde sur le danger de cet ingrédient courant Tournant

Enfin dévoilée la cause de l'extinction massive la plus catastrophique de l'histoire... et ce n'est pas une bonne nouvelle

14.701
Advertisement

Il y a 252 millions d'années, notre planète a été mise à genoux par la plus grande extinction massive jamais enregistrée. Presque toute la vie sur Terre a été emportée par les eaux, 70 % de tous les vertébrés sont morts comme 96 % des espèces marines et c'était aussi la première extinction massive connue d'insectes. Ce qui a déclenché ce grand cataclysme, c'est quelque chose de très dangereux qui est aussi un problème pour l'écosystème moderne : nous parlons du réchauffement climatique

via: Science
image: Maxpixel

L'extinction massive Permien-Triasique ou aussi appelé extinction permienne fut le plus grand cataclysme de l'histoire de la Terre. Elle s'est produite l y a environ 252 millions d'années et presque toutes les formes de vie sur la planète ont été anéanties, même celles qui, comme les trilobites, avaient réussi à survivre aux catastrophes naturelles précédentes. Selon certaines études, le principal facteur à l'origine de cet événement désastreux est le changement climatique.

Les éruptions volcaniques continues dans les territoires de l'actuelle Sibérie ont enveloppé la planète dans un dôme de cendres et de débris pendant environ un million d'années, bloquant ainsi les rayons du soleil, provoquant l'appauvrissement de la couche d'ozone, augmentant ainsi les radiations et les pluies acides qui ont entraîné au fil des ans une augmentation dramatique des températures. C'est précisément ce qui a causé l'extermination d'environ 90% des espèces marines : la hausse des températures a accéléré le métabolisme et les besoins en oxygène de ces créatures, causant une nette réduction de cet élément dans l'océan. On peut dire que les animaux sont morts littéralement suffoqués !

Ce qui s'est passé il y a 252 millions d'années est ce que nous vivons aujourd'hui avec un réchauffement climatique encore plus rapide. Une équipe du Département d'océanographie de l'Université de Washington, dirigée par le professeur Justin Penn, est parvenue, en utilisant les données recueillies sur la précédente extinction, à établir une prévision sur les possibles extinctions futures.

Si l'on compare les données antérieures à l'extinction permienne, les températures de l'atmosphère et de l'océan étaient à peu près semblables à celles d'aujourd'hui. En utilisant ces conditions comme modèle de base, les scientifiques ont inclus les niveaux actuels de gaz à effet de serre dans la simulation pour imiter les conditions volcaniques qui ont fait augmenter la température de la mer d'environ 11°C. Les résultats obtenus ont montré un appauvrissement en oxygène à la surface de la mer d'environ 76% et sur les fonds marins d'environ 40%. En comparant ces données avec le mode de vie et les besoins de 61 espèces marines modernes, les résultats se sont révélés catastrophiques.

Advertisement

D'autres facteurs qui ont contribué à l'extermination de 50 % des populations marines pendant l'extermination permienne sont également les variations chimiques dans les eaux et les variations des espèces végétales. Mais ce qui devrait alarmer tout le monde, c'est qu'il a fallu des centaines de milliers d'années pour que les températures augmentent d'environ 11°C. Depuis 1880, les températures ont augmenté de près d'un degré Celsius (0,8 °C), mais les deux tiers de ce changement ont été observés depuis 1975. Cela signifie que ce qui s'est passé il y a des millions d'années se reproduit beaucoup plus rapidement : en 2100, on s'attend à atteindre environ 20 % du réchauffement produit lors du Permien, et en 2300, le niveau atteindra environ 35-50 %.

L'étude a montré que le changement climatique et le réchauffement global sont à l'origine d'une extinction catastrophique de cette ampleur. Le plus alarmant, c'est que si l'on ne prend pas les précautions nécessaires, tout cela pourrait redevenir réalité.

Tags: ScienceNatureVert
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci