10 phénomènes naturels spectaculaires que vous pourriez tout à fait considérer comme surnaturels - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
10 phénomènes naturels spectaculaires…
Dormir moins de 5 heures par jour est plus mortel que nous l'imaginons : de nouvelles études le montrent 12 photos qui nous donnent la chance de voir certains phénomènes rares de notre beau monde

10 phénomènes naturels spectaculaires que vous pourriez tout à fait considérer comme surnaturels

5.067
Advertisement

Le monde naturel est plein de phénomènes qui, si nous n'avions pas les moyens de les interpréter, finiraient par être attribués à une entité surnaturelle. Leur caractère spectaculaire est tel qu'il est facile de penser qu'il y a quelque chose de magique derrière eux. Toutefois la science nous donne une explication à tout - ou presque - nous montrant clairement à quel point l'arsenal de phénomènes mystérieux de la nature est riche ! Voici 13 événements naturels qui étonneraient quiconque les voit de ses propres yeux...

Effet halo

Avez-vous déjà vu un cercle lumineux autour de la Lune, du Soleil ou de toute autre source de lumière vive ? Ce cercle n'est rien de plus qu'un halo, causée à son tour par la réfraction de la lumière de la part des cristaux de glace présents dans les nuages de la haute troposphère. La lumière de la source lumineuse est d'abord réfléchie, puis décomposée par les cristaux de différentes couleurs, en raison de la dispersion optique (comme pour les arcs-en-ciel).

Gloire

Par "gloire", on entend un phénomène optique qui implique toujours la diffraction de la lumière. La gloire se produit lorsque vous êtes  dans un avion, sur un pont haut ou au sommet d'une montagne et que vous avez le soleil derrière vous. Dans ces conditions, le spectateur peut voir son ombre projetée vers le bas agrandie et avec une couronne autour, de la couleur arc-en-ciel.

Ceci est causé par la lumière réfléchie sur un nuage constitué principalement par de nombreuses petites gouttelettes d'eau dans l'atmosphère.

Désolé, ce n'est pas une bénédiction divine !

Advertisement

Colonnes lumineuses

image: Wikipedia

Ce phénomène coïncide avec la vision de "colonnes" lumineuses s'élevant au-dessus et en dessous d'une source de lumière. On peut le voir, par exemple, en admirant au loin le paysage d'une ville illuminée, entourée de zones sombres.

Ce phénomène est causé par l'interférence de la lumière avec les cristaux de glace de l'atmosphère qui, pour favoriser l'apparition des colonnes lumineuses, doivent avoir une forme plate et hexagonale. Plus la dimension du cristal est grande, plus l'ampleur du phénomène - c'est-à-dire l'extension des piliers - est grande.

Foudre en boule

Comme son nom l'indique, il s'agit d'un amas globulaire d'éclairs clairement visibles dans le ciel. On sait peu de choses sur ce phénomène, comme c'est le cas pour tous les autres effets qui tirent leur origine de la troposphère. Ceux qui ont eu la chance de le voir - c'est un événement rare - disent qu'il a une durée de vie très courte, mais une intensité lumineuse élevée.

La théorie la plus accrédité epour tenter d'expliquer le phénomène est celle qui unit la physique et la chimie : la foudre globulaire frappe la terre et libère du silicium. Transporté par le vent, le silicium réagirait avec l'oxygène pour donner naissance au plasma lumineux.

Nuage iridescent

Ce phénomène se produit lorsque les gouttelettes d'eau qui composent un nuage sont plus ou moins de la même taille et lorsque le soleil se trouve dans la bonne position. Le phénomène est très rare et incroyablement transitoire : il suffit d'un changement dans la forme du nuage ou de la position du soleil et l'effet s'estompe. 

Feu de Saint-Elme

Le feu de Saint-Elme est appelé de cette façon parce que parfois il ressemble vraiment à un feu, d'autres fois il ressemble à un choc électrique. Il se manifeste par une lueur blanche ou bleue très intense et se produit lorsqu'un objet pointu passe à travers un champ électrique très intense. Il se produit fréquemment avec les extrémités des mâts des navires et sur les ailes des avions.

Rouleau de neige

Si vous trouvez au milieu d'un paysage blanchi ce genre de boule de neige - ronde et avec un trou au milieu - n'imaginez pas que c'est l'œuvre de quelqu'un qui n'avait rien de mieux à faire. C'est la nature en personne qui les a créés. Ils prennent naissance lorsqu'un morceau de glace est emporté par le vent, ramassant de la neige et d'autres matériaux pendant sa course. Cependant, il s'agit d'un phénomène rare qui nécessite des conditions précises à remplir - température de la neige, caractéristiques de la surface...

Mammatus

image: Wikipedia

En météorologie, le mammatus est un type particulier de nuages orageux. Leur formation est très complexe, mais il s'agit essentiellement des mouvements ascendants de l'air chaud par opposition à l'air froid. Cela crée des "poches" arrondies et de courte durée de vie.

Mirage

Probablement l'un des effets optiques les plus célèbres, l'illusion d'optique peut avoir lieu dans des environnements chauds et froids. En général, le mirage prend naissance lorsque les rayons lumineux traversent des couches d'air à différentes températures. Dans de telles circonstances, une image d'objets lointains, ou même dans le ciel, est créée. C'est le cas lorsqu'une source d'eau apparaît dans le désert au loin, ce qui en réalité n'est rien de plus que l'image réfléchie du ciel sur la surface brulante du sable : dans ce cas, on parle d'un mirage inférieur.

Un autre type de mirage - appelé supérieur - se produit dans le Grand Nord, dans les paysages de mer et de glace. Grâce aux mirages supérieurs des objets qui devraient nous être invisibles nous apparaissent : c'est probablement grâce à ce type d'illusion d'optique que le Groenland a été découvert.

Brinicle

Avez-vous déjà entendu parler des stalactites de mer ? Ils se forment principalement dans les océans antarctiques en hiver, à partir de la surface de la glace au-dessus de la surface de l'eau.

En hiver, lorsque la température de l'air descend bien en dessous de celle de l'eau - qui est d'environ -2°C - l'eau de mer s'élève pour toucher la glace en surfance formant une sorte de brine épaisse, trop salée pour être ajoutée au bloc de glace. Cette brine descend ensuite jusqu'au fond, gelant l'eau environnante. Cela crée une colonne de glace creuse à croissance rapide (environ 30 cm par heure). Dans certains cas, les brinicles atteignent le fond marin, qui gèle également.

Cependant, elles ne constituent pas un danger pour les bateaux : elles sont très fragiles et peuvent se briser à la moindre turbulence.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci