Suffocation : voici comment intervenir selon qu'il s'agit d'un adulte, d'un enfant ou d'un animal - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Suffocation : voici comment intervenir…
Ce pont en Uruguay est différent de tous les autres : il est circulaire et a une fonction très spécifique 15 curiosités en apparence ridicules, mais absolument vraies

Suffocation : voici comment intervenir selon qu'il s'agit d'un adulte, d'un enfant ou d'un animal

2.477
Advertisement

L'obstruction des voies respiratoires est l'un de ces cas qui font qu'il est essentiel de connaître certaines des mesures de sauvetage les plus simples pour pouvoir agir rapidement. Il est donc bon de savoir ce qu'il faut faire et ce qu'il ne faut pas faire, à partir de la rapide identification de la situation.

Si la personne est capable de tousser, de parler ou de crier, l'obstruction est partielle et la mesure la plus efficace est de tousser, ou d'inviter la victime à le faire, tout en calmant. Si tousser ou parler est impossible et que les lèvres sont devenues bleutées, l'obstruction est totale : dans ce cas, les mesures à prendre sont différentes selon le type de victime et graduelles.

Cas 1 : Adulte conscient qui n'arrive pas à tousser

1. Se positionner derrière la victime et l'incliner vers l'avant, en la reposant avec le sternum sur le dos d'une chaise ou sur son bras : puis, avec la base dure de la main, porter 5 coups forts entre les omoplates, en les dirigeant vers le haut, dans la direction de la bouche (PAS à l'horizontale). Entre un coup et un autre, vérifiez si ça a marché. NE PAS frapper le dos de la victime si elle est debout, et ne pas utiliser votre poing.

2. Manœuvre de Heimlich : Placez-vous derrière la victime et entourez-la de vos bras. Placez une main fermée avec le poing sur l'estomac, entre le nombril et les côtes inférieures, et attrapez-la avec l'autre main libre. Ensuite, poussez plusieurs fois votre poing vers le haut en direction du diaphragme de la victime jusqu'à ce que les voies respiratoires soient dégagées. ATTENTION à NE PAS placer le poing sur les côtes ou tout ce qui pourrait se briser.

CAS 2 : ADULTE AYANT PERDU CONNAISSANCE.

Allongez la victime sur le dos et placez-vous sur ses cuisses pour lui faire face. Placez une main sur l'autre, avec la base dure de la paume entre le nombril et les côtes inférieures de la victime. Poussez l'abdomen vers le diaphragme à plusieurs reprises et fermement jusqu'à dégager la gorge.

Si la gorge est dégagée mais que la victime ne respire pas, une réanimation cardiopulmonaire doit être effectuée.

CAS 3 : S'AIDER SOI-MEME

Si c'est vous qui avez les voies respiratoires obstruées et que personne ne peut vous aider, ne paniquez pas, mais commencez à tousser autant que possible. Si la toux ne suffit pas, faites la manœuvre de Heimlich sur vous : la main fermée avec le poing, poussez avec force la partie de l'abdomen entre le nombril et les côtes inférieures. Si ce n'est pas suffisant, penchez-vous sur le dos d'une chaise, le côté d'une table ou tout autre objet solide à la hauteur de la taille et exercez dessus une pression aussi forte que possible, en gardant les bras tendus vers l'avant. Continuez à pousser jusqu'à ce que les voies respiratoires soient dégagées. NE PAS se tenir debout et se frapper le dos ou le thorax.

CAS 4 : PERSONNES OBÈSES OU FEMMES ENCEINTES

Positionnez vos mains aussi près que possible de l'abdomen et juste en dessous de la dernière côte : comme vous ne pourrez pas vous pousser vers le haut, appuyez sur la poitrine avec des mouvements très forts et rapides. Continuez jusqu'à ce que les voies respiratoires soient dégagées, mais arrêtez-vous si la personne perd conscience.

Cas 5 : Enfant conscient.

  • Enfant de moins de 1 an. Étendre le bébé face vers le bas sur l'avant-bras : s'assurer que la tête et le cou sont plus bas que sur la poitrine et tenir le menton d'une main. Effectuez cinq coups rapides juste en dessous des omoplates avec la base dure de la main. SI CA NE FONCTIONNE PAS, tournez votre enfant en le plaçant dos sur l'avant-bras, la tête sur la main, en vous assurant que la tête et le cou sont plus bas que le torse : puis utilisez vos doigts pour faire cinq coups rapides sur le sternum.

  • Enfant de plus d'un an. Tenez-vous derrière l'enfant ou, s'il est très petit, asseyez-le sur vos genoux. Placez vos bras autour de votre taille, puis fermez une main en poing et placez-la entre le nombril et les côtes inférieures de l'enfant. Bougez les coudes vers les hanches et exercez une pression sur l'estomac de votre enfant par des mouvements rapides et ascendants.

CAS 6 : ENFANT QUI A PERDU CONNAISSANCE

Le positionner allongé sur le dos, puis incliner la tête vers l'arrière en levant le menton : si vous pouvez voir l'objet dans la gorge, tirez-le avec les doigts : si vous pouvez l'enlever, couvrez la bouche et le nez avec votre bouche et votre nez et soufflez de l'air dans ses poumons. Faire attention s'il reprend à respirer ou a bouger le thorax. Si l'enfant ne respire pas ou si vous n'avez pas réussi à retirer l'objet, commencez par 5 séries de compressions thoraciques - pour les enfants de moins d'un an, deux doigts sur le sternum suffisent. Si votre enfant ne respire plus, appelez à l'aide et continuez à pratiquer la réanimation cardio-pulmonaire.

Advertisement

Cas 7 : Chien qui suffoquent

image: army.mil

Laissez-le tousser, aidez-le en soulevant ses pattes arrière, et s'il ne peut pas se libérer, alors intervenez : ouvrez la bouche du chien avec une main sur sa mâchoire supérieure et l'autre sur sa mâchoire inférieure - pour éviter les blessures, couvrez les dents du chien avec ses propres lèvres. Regardez à l'intérieur de sa bouche et si vous voyez l'objet qui obstrue sa gorge, tirez-le avec une pince. Si vous n'arrivez pas à dégager les voies respiratoires, faites 4 ou 5 coups sur le dos du chien - entre les omoplates - avec le talon de votre main. Sinon, pratiquez la manœuvre de Heimlich, telle qu'elle est décrite pour les humains.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci