Dormir dans un avion n'est pas toujours un bon choix, selon les experts

par Baptiste

27 Mai 2024

Les passagers d'un avion en attente de décollage peuvent s'endormir en sécurité
Advertisement

Voyager en avion est désormais une habitude de plus en plus répandue dans notre société. Pendant un vol, beaucoup préfèrent profiter de ce temps pour se reposer un peu, notamment après s'être réveillés tôt le matin ou pour récupérer un peu d'énergie. Cependant, il y a des moments pendant le voyage en avion où il vaut mieux éviter de s'endormir complètement, pour sa propre sécurité. Voici lesquels, et pourquoi.

Advertisement

Quand est-il préférable d'éviter de dormir dans un avion ?

Unsplash

Surtout pour les vols programmés tôt le matin, beaucoup de gens cèdent à la tentation de monter à bord de l'avion, de s'installer sur leur siège et de s'endormir immédiatement, ou presque. Cependant, il est préférable d'éviter de s'endormir aux deux moments les plus importants du vol : pendant le décollage et pendant l'atterrissage. Les médecins sont d'accord pour dire que c'est une pratique déconseillée, mais pourquoi ?

Dormir au décollage et à l'atterrissage peut causer des inconforts aux oreilles, allant de la sensation d'oreilles bouchées aux otites et, dans des cas extrêmes, à la perforation du tympan. La raison en est la pression atmosphérique, ou plutôt son changement soudain lors du décollage ou de l'atterrissage d'un avion. Pour cette raison, il est important de rester éveillé pendant ces deux phases du vol afin de pouvoir mettre en œuvre de petites techniques qui permettent de contrôler la pression interne de l'oreille. C'est pourquoi il est souvent recommandé, pendant un vol, de déglutir ou de se moucher en cas de sensation d'oreille bouchée.

Advertisement

Comment éviter la sensation d'oreille bouchée pendant un vol ?

Freepik

Comme nous l'avons mentionné, il existe des stratagèmes simples pour aider la trompe d'Eustache à s'ouvrir. Il s'agit d'un petit canal qui relie l'oreille moyenne et la cavité nasopharyngée, et qui aide à équilibrer notre pression interne de manière physiologique. Pendant le décollage et l'atterrissage, il est donc possible d'aider ce processus en :

  • baillant ou déglutissant ;
  • mâchant un chewing-gum ;
  • réalisant la manœuvre de Valsalva, c'est-à-dire en soufflant doucement tout en maintenant le nez bouché.

En cas de rhume, d'allergie ou de sinusite, ces précautions deviennent encore plus importantes, car il y a une inflammation des voies respiratoires, du nasopharynx et de l'oreille. La trompe d'Eustache pourrait déjà ne pas fonctionner correctement, et les changements brusques de pression lors du décollage et de l'atterrissage pourraient aggraver la situation. Dans ces cas, vous pouvez utiliser des bouchons d'oreille conçus pour faciliter l'équilibrage de la pression ou des thérapies préventives comme les sprays de cortisone. De ce point de vue, il est préférable de contacter un médecin avant de voyager en avion pour recevoir des conseils appropriés.

Comment améliorer le sommeil pendant un vol ?

Unsplash

Après avoir vu quand il vaut mieux ne pas dormir, nous pouvons dire quand il est possible de dormir : pendant le reste du vol, après le décollage et peu avant l'atterrissage. En effet, notre corps aura eu le temps de s'adapter aux changements brusques de pression et sera donc plus disposé au repos. Pour améliorer la qualité du sommeil, il est également possible d'adopter des stratagèmes ou des bonnes pratiques :

  • choisir le siège côté fenêtre pour plus de tranquillité ou le siège côté couloir pour une plus grande liberté de mouvement ;
  • éviter les sièges près des toilettes pour réduire les bruits provenant des autres passagers ;
  • porter des vêtements confortables et en couches pour s'adapter aux variations de température ;
  • utiliser des bouchons d'oreilles et des masques pour les yeux.

Dormir en avion peut être une expérience agréable et relaxante, à condition de respecter quelques indications simples, utiles aussi bien pour les vols courts que pour les vols intercontinentaux. De cette manière, il sera possible d'éviter les désagréments aux oreilles et, pourquoi pas, de s'endormir pendant le reste du vol. Pour ensuite se réveiller à temps pour l'atterrissage.

Advertisement