Pour la première fois, une espèce d'abeille est incluse dans la liste des espèces en voie de disparition - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Pour la première fois, une espèce…
Rendre les sols désertiques fertiles sans produits chimiques : voici l'invention qui rend cela possible Les médecins sauvent un enfant

Pour la première fois, une espèce d'abeille est incluse dans la liste des espèces en voie de disparition

6.949
Advertisement

C'est maintenant officiel : les abeilles disparaissent lentement des États-Unis. C'est ce qui ressort de la reconnaissance récente de son statut d'espèce en voie de disparition ; une reconnaissance tardive, résultat d'années d'études et de batailles par des groupes environnementaux et de recherche américains. Mais maintenant que l'abeille a été incluse dans la liste des espèces à préserver en raison de leur risque, les entomologistes exultent, car l'espoir est enfin ravivé.

C'est le Bombus affinis, avec sa tache rouge typique sur l'abdomen ; un type de bourdon autrefois très commun dans les prairies de 31 états américains, mais maintenant décimé à 95% selon les estimations officielles, et limité à 12 états de l'union.

La reconnaissance de cet état de fait a été cependant loin d'être simple. Ce retard s'explique principalement par l'intolérance de l'administration de Trump à l'égard des questions environnementales dans son ensemble, et plus particulièrement pour sa loyauté à l'égard de l'influence des entreprises. Ce n'est que grâce à une campagne inlassable de cinq ans menée par des groupes environnementaux tels que le Natural Resources Defense Council (NRDC) et la Xerces Society for Invertebrate Conservation, et au soutien de milliers de citoyens, qu'il a finalement été possible pour l'USDA, le ministère américain de l'Agriculture, d'inscrire le bourdon sur la liste des espèces en voie de disparition.

En effet, l'abeille reste un insecte pollinisateur d'importance vitale pour l'épanouissement de la végétation et de la production agricole, en plus d'être un indicateur naturel de l'état de santé de l'environnement. Il n'est pas surprenant de constater que les principales causes de son déclin dangereux se trouvent dans l'utilisation sans scrupules de pesticides et d'autres produits chimiques utilisés en agriculture, ainsi que dans la perte de son habitat en raison de l'expansion urbaine incontrôlée.

Cependant, cette reconnaissance devrait maintenant réussir à renverser cette tendance et à sauver cette espèce et pas que. En effet, Rich Hatfield, biologiste conservateur senior de la Xerces Society, affirme que "même si cette reconnaissance concerne spécifiquement les Bombus affinis, tous les types de pollinisateurs en danger et utiles pour les écosystèmes naturels et l'agriculture en bénéficieront" et ce, grâce aux mesures de conservation des herbes hautes et des champs ouverts dans lesquels ils vivent.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci