Burn out : comment reconnaître à temps le syndrome qui affecte de plus en plus de travailleurs - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Burn out : comment reconnaître à temps…
Un génie de la physique théorique révèle sa méthode infaillible pour préparer un examen et se souvenir de tout 6 phrases toxiques qui ne devraient JAMAIS être dites aux enfants

Burn out : comment reconnaître à temps le syndrome qui affecte de plus en plus de travailleurs

2.787
Advertisement

Notre champs lexical du travail continue d'inclure un nouveau vocabulaire, qui désigne de nouveaux objets ou de nouvelles situations jamais décrites auparavant. C'est le cas avec le mot Burnout, qui indique un épuisement causé par le stress. Les experts disent que les plus à risque sont ceux qui exercent les métiers de l'aide (domaine médical, psychologues, pompiers....), dans les professions sociales ou ceux particulièrement dynamiques. La vérité est que l'épuisement professionnel peut affecter n'importe quel travailleur qui est écrasé par les nombreux impératifs liés à la famille, au travail et à la vie privée.

image: Depositphotos

Tout le monde peut traverser une période difficile, mais la nécessité de nommer un phénomène de plus en plus fréquent chez les travailleurs montre clairement qu'il ne s'agit pas de la fameuse dépression nerveuse.

Le burn out s'apparente plus à quelque qui se vide, dans le temps, en termes d'années : c'est se plier à des conditions de travail et des temps imposés par la société moderne qui à la fin rendent la personne vide d'énergies, d'émotions, d'initiatives. C'est comme se laisser écraser par une pierre de plus en plus lourde, sans possibilité de faire quoi que ce soit : le burn out peut commencer avec le travail, mais elle se répand progressivement comme une marée noire sur tous les aspects de la vie.

L'épuisement professionnel ne se termine pas avec quelques semaines de vacances : les experts identifient l'épuisement professionnel comme un véritable problème de santé qui peut aussi devenir chronique. Il s'agit d'un phénomène moderne, qui ne se vérifiait pas dans les sociétés du passé : il doit donc remonter à la transformation des méthodes de travail, en particulier l'introduction des nouvelles technologies. Voici quelles peuvent être les causes à sa base :

  • Changements fréquents dans les programmes
  • Changements fréquents dans les tâches à accomplir
  • Délais impossibles
  • Conflits sur l'environnement de travail
  • Soulèvement de charges lourdes et exposition aux intempéries (pour les employés manuels)
  • Rémunération inappropriée par rapport aux responsabilités

 

Selon les experts, ce qui rend le burnout si dangereux, ce sont ses symptômes, qui sont trop souvent sous-estimés et confondus avec une maladie temporaire : en particulier, nous parlons de

Sentiment de vide émotionnel, peu de réaction aux événements de joie ou de douleur.
Difficulté à dormir ou à dépasser une maladie commune
Sentiment de nausée continue
Mise en retrait vis à vis des collègues et des patrons
Sentiment de ne pas être capable de donner le meilleur


On a vu que lorsque de tels signes apparaissent, le travailleur a tendance à prendre plus de jours de congé, à s'absenter plus souvent, à faire plus d'erreurs et à être distrait. Dans certains cas, il devient aussi plus agressif.

Advertisement

Voici ce que les experts disent de faire lorsqu'ils reconnaissent un burnout :

  • Atteindre de petits objectifs : pour résoudre le problème du sentiment de ne rien finir à la fin de la journée, vous devez faire une liste de toutes les choses à faire. Des petites choses, facilement réalisables et pas de grands objectifs. L'atteinte de petits objectifs favorise la production de dopamine dans le cerveau ! 
  • Se prendre du temps : probablement, une semaine de vacances ne résoudra pas l'épuisement professionnel. Pour éviter cela, il faut s'offrir de petits moments de liberté totale, répartis tout au long de l'année de travail : une pause déjeuner légèrement plus longue, une matinée libre ou un permis de sortie anticipée vous aidera à ne pas ressentir le poids du travail et des impératifs.
  • Parler à un collègue peut aussi être une solution.
  • Cultiver un passe-temps loin de l'environnement de travail peut vous aider à prendre du temps sans toujours penser à vos impératifs. Qu'il s'agisse de jardinage ou de sport, veillez à lui dédié du temps au cours de votre semaine.
  • Enfin, si vous avez la possibilité de travailler en dehors du bureau, selon les experts, c'est une excellente occasion de détente : travailler à l'extérieur ou confortablement à la maison peut être un moyen de récupérer de l'énergie.
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci