Une nouvelle étude montre que les sèche-mains électriques aspirent les bactéries des toilettes et les diffusent... sur vous - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Une nouvelle étude montre que les sèche-mains…
Cela vous arrive de souffrir d'anxiété ? Voici 6 techniques de respiration pour la soulager rapidement Les personnes qui se réveillent tôt vivent plus longtemps et en meilleure santé : voici la première étude qui le révèle

Une nouvelle étude montre que les sèche-mains électriques aspirent les bactéries des toilettes et les diffusent... sur vous

1.942
Advertisement

Lors de l'utilisation des toilettes publiques, nous faisons très attention à respecter certaines règles d'hygiène spécifiques à appliquer pour les lieux fréquentés par plus d'une personne. Le "rite" du nettoyage se termine par le lavage des mains et leur séchage à l'aide de séchoirs électriques, mais si nous vous disons que cette dernière action annule toutes vos tentatives d'empêcher la contamination bactérienne ?  C'est en tout cas ce que dit une étude qui a étudié la quantité de micro-organismes bactériens émis par ces mêmes appareils.

Utiliser le sèche-mains électrique ? C'est comme prendre une douche de bactéries.

Les sèche-mains électriques aspirent l'air des toilettes publiques et le rejettent lorsqu'ils sont mis en marche, en particulier sur la personne qui les utilise. Ce n'est pas nouveau : des études précédentes l'avaient déjà souligné, mais des liens ambigus avec les industries des serviettes en papier ont rendu ces résultats peu crédibles.

La nouvelle étude, menée par l'Université du Connecticut, est non seulement est en ligne avec les conclusions précédentes, mais elle ajoute aussi d'autres détails : apparemment, même à vitesse minimale, la propagation des bactéries sur la personne qui utilise le sèche-main et dans l'environnement reste inchangée. L'étude a également mis en évidence le cheminement des bactéries du WC à la personne, en passant par les séchoirs : selon l'étude, si les WC ne sont pas équipés de lunette, les bactéries sont transportées vers le haut et dispersées dans l'air par le tourbillon d'eau de la chasse d'eau. Lorsque l'appareil est ensuite utilisé, l'air des toilettes est aspiré, rechauffé et rejeté sur les mains des utilisateurs, et avec cet air, on trouve aussi les bacteries provenant des WC.

La quantité de micro-organismes est restée élevée même en cas d'utilisation de sèche-mains pendant 30 secondes à une distance de 30 centimètres : imaginez donc ce qui se dépose sur les mains lorsque celles-ci sont approchées à quelques centimètres dela sortie du séchoir...

Les auteurs de l'étude souhaitent toutefois souligner qu'il n'y a pas d'alarme et qu'il ne faut pas éviter d'utiliser des séches-maisn ou, pire encore, de se dispenser de se laver les mains, mais ces résultats devraient interpeller ceux qui ont pour tâche d'assurer la sécurité et l'hygiène publiques.

Sources:

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci