Une entreprise italienne crée la première voiture électrique ENTIÈREMENT avec une imprimante 3D

Baptiste

30 Mars 2018

Une entreprise italienne crée la première voiture électrique ENTIÈREMENT avec une imprimante 3D
Advertisement

La société italienne XEV, fabricant de voitures électriques, a créé en collaboration avec Polymaker, une société spécialisée dans l'impression d'objets 3D, le premier véhicule imprimé capable d'être reproduit à grande échelle. Pour les créateurs de ce joyau technologique, il s'agit d'une véritable révolution dans le secteur automobile qui, dans quelques années, changera la façon dont nous concevons la production automobile.

Advertisement

Il n'y a pas de véhicule qui puisse rivaliser avec les performances et les caractéristiques de LSEV, le nom donné à la voiture : le coût s'élève à 7500 $ pour un poids total d'un peu moins de 450 kg.

Il n'y a pas de véhicule qui puisse rivaliser avec les performances et les caractéristiques de LSEV, le nom donné à la voiture : le coût s'élève à 7500 $ pour un poids total d'un peu moins de 450 kg.

Il ne faut que trois jours pour le produire. Ce n'est certes pas un véhicule de course, mais son utilisation est optimale pour la ville et pas seulement pour la question des émissions réduites à néant: la vitesse maximale peut atteindre 70 km/h et en une seule charge, on peut parcourir 150 km. 

L'impression d'une voiture avec des machines 3D a été possible parce que les composants en plastique ont été réduits de 2000 à 57.

L'impression d'une voiture avec des machines 3D a été possible parce que les composants en plastique ont été réduits de 2000 à 57.

La voiture est entièrement imprimée, à l'exception du châssis, du siège et du verre.

Advertisement

La XEV a déjà reçu 7000 commandes, mais la production est prévue pour la mi-2019.

La XEV a déjà reçu 7000 commandes, mais la production est prévue pour la mi-2019.

"Cette collaboration stratégique entre XEV et Polymaker conduit à un changement révolutionnaire dans la production automobile. Il est possible que ces changements, par rapport à l'impression 3D, intéresseront très bientôt tous les aspects de la production", écrit Polymaker.

On n'arrête décidément plus le progrès!

Advertisement