Des chercheurs italiens découvrent la protéine qui fait croître le cancer: la bloquer signifie le traiter - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Des chercheurs italiens découvrent…
Les hétérosexuels n'existent pas: voici l'étude qui s'oppose à la croyance populaire 13 situations typiques auxquelles les hommes doivent se soumettre quand leur chérie est enceinte

Des chercheurs italiens découvrent la protéine qui fait croître le cancer: la bloquer signifie le traiter

4.792
Advertisement

Une équipe de chercheurs italiens des Universités de Sienne et de Brescia, en collaboration avec l'Université de Manchester, est arrivée à un point important dans la lutte contre le cancer. En particulier, les scientifiques ont identifié une protéine qui joue un rôle de premier plan dans la prolifération des cellules cancéreuses. Maintenant qu'elle a été reconnue, il sera possible de se tourner vers la synthèse des médicaments pouvant l'inhiber afin de bloquer la tumeur.

via: pnas.org

Pour comprendre l'importance de la découverte, il faut savoir ce qui se passe dans le corps humain lors du développement d'une tumeur.

image: pixabay.com

En termes très simples, lorsqu'une tumeur se développe dans l'organisme, le système immunitaire tente de détruire les cellules nocives. Dans de nombreux cas, la tentative échoue, au point que les cellules du système immunitaire (en particulier les macrophages) commencent à agir en faveur de la tumeur, devenant ainsi des "alliées" au cancer.

Cependant, les chercheurs ont découvert que les macrophages peuvent être "reprogrammés" et donc leur faire reprendre leur fonction initiale. Pour ce faire, il est nécessaire d'intervenir sur la protéine ERK5 (Extracellular-Regulated Protein Kinase) qui rend les macrophages des alliés aux tumeurs.

Les protéines pourraient donc devenir la cible de médicaments qui visent à stopper la croissance d'un cancer. Grâce à cette méthode, les chercheurs ont pu bloquer le développement d'une forme de cancer chez la souris.

Le fait que les macrophages jouaient un rôle dans la prolifération du cancer était connu depuis longtemps, écrit l'université de Sienne dans une note, mais que le fait que l'on puisse exercer un contrôle sur eux est en revanche totalement nouveau.

Cette découverte s'inscrit dans le vaste programme de lutte contre le cancer, qui présente encore beaucoup d'interrogations: la recherche, cependant, a fait des pas de géant au cours des dernières décennies, parvenant à sauver la vie de millions de personnes, c'est pourquoi nous espérons qu'un jour, plus personne ne mourra du cancer.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci