Depuis 10 ans, cet écrivain pose la même question aux opposants à l'avortement: voici ce qu'il soutient - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Depuis 10 ans, cet écrivain pose la…
Un nouvelle moto électrique sur le marché: elle fait plus de 300 km en ville et se recharge en moins d'une heure. 20 maris qui ont eu des idées géniales... à en faire pâlir d'envie tous les autres

Depuis 10 ans, cet écrivain pose la même question aux opposants à l'avortement: voici ce qu'il soutient

1.944
Advertisement

L'un des principaux sujets de discussion sur cette épineuse question est la question de savoir quand la vie commence: au moment de la conception ou à la naissance?

À cet égard, une vague de commentaires, de partages et de critiques a été suscité suite aux affirmations de l'écrivain Patrick S. Tomlinson publiées sur son compte Twitter. Voici donc sa pensée.

Image de page couverture: Goodreads

Partie 1.

"Chaque fois que le sujet de l'avortement ressort, je pose la même question aux partisans de "La vie commence au moment de la conception". Je fais cela depuis dix ans, mais personne ne m'a JAMAIS répondu honnêtement pendant tout ce temps."

Partie 2.

"Le scénario est simple et comporte deux résultats différents. Personne ne choisit jamais d'en choisir un car la bonne réponse détruit leurs arguments. Car bonne réponse il y a, et c'est la raison pour laquelle les pro-vie détestent cette question."

Advertisement

Partie 3.

"Voici la question. Vous êtes dans une clinique de la fertilité. La raison n'est pas importante. A un moment donné, l'alarme incendie sonne et vous vous précipitez vers la sortie de secours. En parcourant dans le couloir, vous entendez un enfant pleurer derrière une porte, vous l'ouvrez et vous trouvez un enfant de 5 ans qui pleure et demande de l'aide."

Partie 4.

"L'enfant est dans un coin de la pièce. Dans un autre coin, vous voyez un récipient portant l'inscription "1000 embryons humains utilisables". La fumée augmente et vous sentez que vous commencez à étouffer. Vous savez que vous avez le temps de saisir l'une des deux choses avant de perdre vos sens et de succomber aux inhalations sans sauver personne."

Partie 5.

Vous pouvez choisir: A) sauver l'enfant, B) sauver le récipient des embryons. L'option "C" n'existe pas. "C" veut dire que vous mourrez tous. Après une décennie de discussions avec ceux qui s'opposent à l'avortement au sujet de la définition de la "vie humaine", je n'ai jamais reçu aucune réponse directe, que ce soit A ou B. Et je ne la recevrai jamais.

Advertisement

Partie

Ils ne répondront jamais honnêtement parce que, instinctivement, nous pensons tous que la bonne réponse est A. La vie d'un enfant vaut plus que mille embryons. Ou dix mille. Ou un million. Parce que ce n'est pas la même chose, ni d'un point de vue moral, éthique, éthique ou biologique".

Que pensez-vous de la question posée par cet auteur? Êtes-vous d'accord avec sa façon de faire et ses déductions?

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci