Cesser d'être esclaves de la colère en pensant comme un moine bouddhiste: voici le manuel pour le faire. - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Cesser d'être esclaves de la colère…
8 choses que vous ne devriez JAMAIS prêter à vos proches Des centaines d'heures pour faire un tableau: ses œuvres hyperréalistes sont à couper le souffle.

Cesser d'être esclaves de la colère en pensant comme un moine bouddhiste: voici le manuel pour le faire.

Par Baptiste
1.963
Advertisement

La colère est un sentiment puissant mais insidieux. Il nous donne seulement l'illusion de la force, mais nous entraîne dans une spirale de négativité qui rend notre corps et notre esprit malades. Ryūnosuke Koike est le prieur de l'un des nombreux temples qui parsèment l'Orient et a décidé de mettre par écrit la sagesse et les préceptes qu'il a lui-même appris.

image: pixabay.com

Dans son "Manuel d'un moine bouddhiste pour abandonner la colère", Koike explique les règles que l'on peut s'imposer pour se contrôler:"Si nous laissons le champ libre à notre esprit - explique-t-il - le désir et la colère émergeront l'un après l'autre. Pour s'opposer à ce flux nocif, il y a les préceptes. Voici les sept règles à suivre pour contenir la colère.

1. S'abstenir du désir

image: maxpixel.com

Les désirs ont une force d'attraction intrusive qui, si elle n'est pas contrôlée, prend le dessus. Pour cette raison, nous ne devons pas la laisser agir mais plutôt la contrôler, afin de ne pas perdre notre désir de faire et notre contact avec le présent.

Advertisement

2. S'abstenir de la colère

La colère est le premier des instincts illusoires et nous devons l'arracher avec beaucoup de soin de nos esprits. Si nous laissons nos émotions destructrices abandonnées à elles-mêmes, elles peuvent se répandre dans l'esprit et nous empoisonner petit à petit.

3. S'abstenir du doute et discerner la vérité

image: pixabay.com

Le doute est une force dynamique qui sépare l'esprit du moment présent. Pour comprendre quand cette énergie entre en jeu, nous avons besoin d'une concentration minutieuse, mais si nous pouvons nous en rendre compte et la bloquer, nous développerions un calme et une clarté très stables.

4. Ne pas mentir

Quand on dit des choses fausses, les informations dans notre esprit sont organisées de façon désordonnée et nous tombons dans la confusion. De plus, une fois le mensonge dit, d'autres mensonges doivent être utilisés pour qu'il tienne la route, à chaque fois, ce qui est contraire à la vérité restera gravé dans notre inconscient. Et l'esprit deviendra de plus en plus confus.

Advertisement

5. Ne pas critiquer

En critiquant, on ouvre le chemin à la colère qui pourrait venir visiter notrecœur. Si vous voulez exercer votre influence sur les autres, au lieu de  critiquer, il est sage d'essayer de comprendre l'autre et de lui proposer des alternatives appropriées.

6. Ne pas calomnier

image: pixabay.com

Lorsque nous calomnions quelqu'un qui n'est pas présent, nous nous énervons parce que c'est toujours la colère qui anime nos paroles. Au lieu de réduire le stress, nous l'augmentons et consommons inutilement beaucoup d'énergie.

Advertisement

8. Ne pas faire de commérages

Les ragots ne servent à rien. Ils peuvent être drôles, mais ils sont généralement faits pour se vanter et réclamer de l'attention, ainsi, nous nous éloignons des sentiments de l'autre et baissons le contrôle de nous-mêmes en donnant la possibilité au doute de se glisser dans notre esprit.

 

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci