Un enfant «se noie» quelques jours après s’être baigné: ce qui lui est arrivé est rare mais possible - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Un enfant «se noie» quelques jours…
Les 18 règles de conduite que toutes les femmes devraient savoir. 22 tatouages ​​élégants qui cassent les stéréotypes liés à cet art

Un enfant «se noie» quelques jours après s’être baigné: ce qui lui est arrivé est rare mais possible

3.789
Advertisement

Lorsque les enfants se baignent, les parents savent qu'ils ne doivent jamais les perdre de vue. Ce couple parti en vacances avec leur fils de 4 ans se sentait en sécurité en sachant que leur petit se baignait avec de l'eau jusqu'aux genoux . Il existe un cas rare mais possible, où la mort par noyade ne se produit pas dans l'eau, mais à l'extérieur, voire même quelques jours après la baignade et c'est malheureusement ce qui est arrivé à Franky Delgado. Parlons de la noyade secondaire ou de la noyade sèche.

Image de couverture: Stock graphique / Pool safely

La noyade secondaire ou de la noyade sèche.

image: KHOU 11

La noyade se produit lorsque les voies aériennes sont inondées de liquide, ce qui provoque une réaction asphyxique caractérisée par la modification des échanges respiratoires normaux. Habituellement, cela se produit lorsque la personne est encore dans l'eau et en a avalé de grandes quantités, mais dans certains cas, il se peut que l'eau soit avalée et qu'elle arrive aux poumons sans les symptômes d'une noyade réelle, ou lorsque vous pensez avoir fait le nécessaire avec la réanimation sans avoir contrôlé l'état des poumons.
Dans d'autres cas, il n'y a pas d'eau avalée mais le cerveau pour une raison quelconque (comme après un fort impact avec l'eau lors d'un plongeon), réagit en entraînant la contraction des muscles du larynx, qui envoient aux cordes vocales le signal de se fermer obstruant ainsi le passage de l'air. Dans le premier cas, un œdème pulmonaire se produit et on parle de noyade secondaire, tandis que dans le deuxieme on parle de noyade sèche.

image: KHOU 11

Ce qui est arrivé au petit Franky est un cas de noyade secondaire parce que, une fois à l'hôpital, les médecins ont trouvé de l'eau dans ses poumons. Dans la semaine qui s'est écoulée entre sa baignade dans la rivière et sa mort, l'enfant avait eu des vomissements et des diarrhées, mais les parents se sont rendus compte que c'était sérieux quand la situation était trop grave.

Les médecins pensent que ce type de noyade représente 1 à 2% des cas, mais la reconnaissance des signaux est importante pour une intervention rapide. Ces signaux sont : le sentiment de suffocation et de dyspnée (difficulté à respirer), l'abaissement de la voix, le bruit respiratoire anormal, la tachycardie, la douleur et la toux. Souvent, ils sont accompagnés de vomissements, d'insomnie et d'épuisement.
Pour éviter ces situations, vous pouvez plonger (de façon non violente) dans l'eau en vous bouchant le nez et en fermant la bouche, et si vous buvez la tasse, encouragez l'enfant (ou l'adulte) à tousser. Dans tous les cas, si vous avez la chance de survivre à la noyade, il est toujours bon d'aller à l'hôpital et de vérifier qu'il n'y ait pas de résidus d'eau dans les poumons.

Tags: EnfantUtilesSanté
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci