Une étude dévoile le massacre des requins: chaque année, l'homme en tue plus de 100 millions - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Une étude dévoile le massacre des…
Pourquoi avons-nous des frissons de plaisir quand nous écoutons de la musique? Quand votre prof dit que vous ne savez pas dessiner les chats alors que vous faites des dessins hyperréalistes

Une étude dévoile le massacre des requins: chaque année, l'homme en tue plus de 100 millions

2.220
Advertisement

Une université canadienne a étudié les données de la chasse illégale des requins et celles-ci sont pour le moins inquiétantes: selon les estimations recueillies par les chercheurs, plus de 100 millions requins seraient tués par an. Ces chiffres ne seraient pas compatibles avec la régulation des populations de poissons. Le principal responsable de cette pratique est l'activité appelée «Finning», c'est-à-dire de leur couper les ailerons et la nageoire caudale puis de les rejeter mutilés à la mer...

Chaque année, plus de cent millions de requins sont tués, ces chiffres menacent la survie des espèces.

Les chercheurs de l'Université Dalhousie, à Halifax, au Canada, ont associé les données d'une centaine d'articles sur la chasse illégale de requins pour se rapprocher vraisemblablement du nombre annuel de captures non documentées. Les chercheurs ont pu établir que le pourcentage de requins tués chaque année varient de 6,4% à 7,9% parmi toutes les espèces! Si nous devions considérer les seuils de durabilité des populations de requins, les morts ne devraient pas dépasser 4,9% et tout pourcentage plus élevé compromettrait la survie de l'espèce (surtout si on ajoute à ces données la faible reproduction du requin et la longue période de croissance de l'animal).

Responsable de ces morts, la mutilation des nageoires pour produire la fameuse soupe d'ailerons de requin.

La soupe d'ailerons de requin connaît une popularité grandissante, en particulier dans les pays asiatiques, où elle est considérée comme un plat gourmet au même titre que le caviar et la truffe. Un bol de soupe peut arriver à coûter l'équivalent de 60 ou 70 euros.

La chasse sur certaines espèces de requins est autorisée dans le cadre de certaines limites annuelles que les pêcheurs doivent respecter, ils sont en effet surveillés dans les ports où ils doivent déclarer le nombre de requins chassés. Certains pêcheurs essaient ainsi de contourner cette limite: ils coupent les nageoires des requins vivants, puis rejettent ces derniers en agonie dans la mer afin de ne pas dépasser les quotas de pêche autorisés. Inutile de dire que les requins sont condamnés à une mort lente et atroce.

Advertisement

Toutefois, au début 2017, une demande émanant des Nations Unies est arrivée pour adopter des mesures plus efficaces et, pour ce faire, les hauts fonctionnaires de la CITES (Trade of Endangered Species) se sont réunis en mars pour pouvoir prendre les mesures appropriées. Espérons que cela change quelque chose, la disparition des requins serait un coup dur pour l'écosystème.

Enfin, pour ceux qui pensent que les requins sont dangereux pour les hommes, nous partageons cette image éloquente: celle-ci met en relation les humains tués par les requins en un an et les requins tués par l'homme en une heure.

Pour se faire une idée encore plus claire, pendant le temps que vous avez regardé l'image, dans le monde ont été tués 73 requins...

 

Tags: AnimauxRequinsDossier
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci