Licenciée car elle ne portait pas de soutien-gorge: cette affaire soulève une question épineuse - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Licenciée car elle ne portait pas de…
Une enquête qui a duré des millénaires: le premier meurtre de l'histoire a été découvert et il date d'il y a 430 000 ans Avant de boire à partir des bouteilles en plastique, vous devriez connaître la signification de ce numéro imprimé sur le fond

Licenciée car elle ne portait pas de soutien-gorge: cette affaire soulève une question épineuse

Par Baptiste
3.716
Advertisement

Quand elle s'est mise un pantalon noir et un t-shirt gris, sans mettre de soutien-gorge, Kate Hannah n'imaginait pas que ce même jour, elle aurait perdu son travail. La jeune femme de 22 ans de Beverley (Angleterre) en a pourtant fait l'expérience Une fois congédiée, Kate a décrit l'incident...

Voici la tenue incriminée...

"Je viens de me faire virer de mon travail pour avoir refusé de porter un soutien-gorge.

Hier, le frère de ma manager, en présence de cette dernière, m'a adressé des commentaires à caractère sexuel très inappropriés. Je me suis sentie mal à l'aise, traitée comme un objet et choquée par ce qui s'est passé.

Malheureusement, elle a décidé de s'occuper de cette affaire en me disant qu'elle ne me laisserait pas travailler si je ne portais pas de soutien-gorge. Cela m'a été dit devant trois autres collègues et des clients présents au même moment, ce qui m'a offensée et laissée incrédule car la culpabilité du harcèlement verbal m'avait été donnée. Quand je lui ai dit que j'étais irritée, elle m'a traitée de stupide et a répondu que j'étais déplacée.

Je suis absolument dégoûtée par le manque de professionnalisme et de respect pour le droit des femmes à porter ce qu'elles préfèrent.

Personne ne devrait jamais être invité à se couvrir pour se tenir à l'écart des commentaires et des comportements sexuels indésirables.

Quelle tristesse."

Le post publié par la jeune femme a naturellement soulevé un tourbillon de commentaires, entre ceux qui la soutiennent en disant à quel point le soutien-gorge peut être fastidieux, surtout en été, et ceux qui justifient la décision de la manager. Certains journalistes ont même demandé des éclaircissements à la propriétaire du lieu, mais elle a nié en bloc en disant que personne n'avait été licencié. Qu'en pensez-vous?

Tags: FemmesHistoires
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci