Une enquête qui a duré des millénaires: le premier meurtre de l'histoire a été découvert et il date d'il y a 430 000 ans - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Une enquête qui a duré des millénaires:…
Le Chah de Perse et ses 84 épouses: voici comment étaient réellement Licenciée car elle ne portait pas de soutien-gorge: cette affaire soulève une question épineuse

Une enquête qui a duré des millénaires: le premier meurtre de l'histoire a été découvert et il date d'il y a 430 000 ans

2.381
Advertisement

Certains archéologues ont trouvé des vestiges qui appartiennent vraisemblablement au premier homme assassiné sur la face de la terre. La découverte a été faite dans un site archéologique espagnol où des fragments d'un crâne ont été trouvés et quand, les 52 pièces ont été rassemblés dans le laboratoire, les experts ont immédiatement remarqué une anomalie: sur le front, au-dessus de l'œil gauche, il y avait deux trous vraiment particuliers.

Image de couverture: Wikimedia | Perkele et José-Manuel Benito Álvarez

Le tueur savait ce qu'il faisait, sa main était experte.

image: Youtube

Selon les archéologues, les trous présentés sur le crâne sont en réalité des blessures infligées avec la même «arme», le type de fracture au-dessus de l'œil gauche, l'orientation des coups et l'utilisation du même objet seraient des indices en mesure d'affirmer que l'intention était de tuer. Probablement le tueur savait ce qu'il faisait, il savait comment et où frapper. La signification de cette découverte va bien au-delà de ce que nous pouvions imaginer, car cela signifierait que la violence était présente chez les hominidés avant d'évoluer en sapiens, et ainsi, ce trait serait commun avec les autres hominidés et les hommes modernes.

En ce qui concerne le lieu de la découverte, il s'agit de la fosse aux os, dans la Sierra Atapuerca, un puits de douze mètres suivi d'une galerie de dix mètres qui se termine dans une salle de quinze mètres carrés. La grotte contient les restes d'au moins vingt-huit individus; comment ils sont arrivés dans ce lieu, cela reste encore un mystère. Selon l'archéologue Juan Luis Arsuaga, la caverne serait un cimetière et les os auraient été jetés volontairement. Cette hypothèse ouvrirait d'autres questions. La fosse, malgré l'abondance de fossiles trouvés à l'intérieur, nous laisse plus de questions que de réponses.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci