Elle refuse d'abandonner son enfant handicapé: maintenant il étudie à Harvard - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Elle refuse d'abandonner son enfant…
C'est la germination la plus ancienne: d'une graine vieille de 2000 ans est né un palmier très spécial Elle obtient tout ce qu'elle veut de son fiancé et dépense plus de 3000 dollars par mois: voici quel est son

Elle refuse d'abandonner son enfant handicapé: maintenant il étudie à Harvard

3.598
Advertisement

Comme toute femme enceinte, Zou Hongyan imaginait que son bébé allait être en bonne santé et cela aurait été le cas si le petit Ding Ding, à cause d'une complication pendant l'accouchement, n'était pas resté aussi longtemps sans oxygène, ce qui a causé des lésions cérébrales. Alors que le médecin et sa famille l'ont conseillé de confier l'enfant à une structure spécialisée, la maman a décidé de se consacrer corps et âme à son enfant. Vingt-neuf ans plus tard, le monde parle d'eux pour une raison heureuse.

C'était en 1988 quand, pendant le travail, une complication a contraint Ding Ding à rester sans oxygène, causant une paralysie cérébrale.

image: SCMP

A l'hôpital, les médecins ont conseillé à la maman de se séparer de son enfant, prévoyant une forme de handicap.

Elle n'a rien voulu entendre, même si cela lui a coûté plus tard le divorce.

image: SCMP

Elle a ainsi cumulé en même temps les petits jobs pour joindre les deux bouts. Pendant le peu de temps libre qu'elle avait, elle amenait son enfant à toutes les séances de rééducation cognitive possibles.

Advertisement

Hongyan l'a stimulé avec des puzzles, des jeux et elle avait même inventé des massages pour palier à ses problèmes de coordination.

image: SCMP

Chaque fois que Ding Ding avait du mal à faire quelque chose, elle le poussait à essayer, toujours.
« Je ne voulais pas quen grandissant il ait honte d'être au milieu des autres. Ses handicaps étaient différents et c'est la raison pour laquelle j'ai toujours été très stricte avec lui: je voulais qu'il récupére », a déclaré la mère.

Grâce au soutien indéfectible de sa mère, Ding Ding a atteint des niveaux d'enseignement supérieur.

image: SCMP

En 2011, il est diplômé de la Faculté des sciences de l'environnement de Pékin, puis il décroche un master à l'École de droit de la capitale et après avoir travaillé pendant deux ans, il a décidé de poursuivre des études, arrivant à obtenir une place auprès de la prestigieuse Université Harvard aux États-Unis.

Bien que pour l'instant les deux sont séparés, Ding Ding dit qu'il n'oubliera jamais tout ce que sa mère a fait pour lui et que pour lui, elle représente une grande amie et un véritable mentor spirituel.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci