L'un des plus beaux sites archéologiques romains n'est pas situé à Rome: découvrez l'histoire fascinante des Thermes de Bath - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
L'un des plus beaux sites archéologiques…
L'expression des chiens qui essaient de prendre au vol une douceur? Plus drôle que ça, il n'y a pas! Voici ce que fait cette maman à chaque fois que sa fille dort: ses photos sont extras

L'un des plus beaux sites archéologiques romains n'est pas situé à Rome: découvrez l'histoire fascinante des Thermes de Bath

3.082
Advertisement

L'un des plus beaux et préservés sites archéologiques de l'Empire romain n'est pas situé à Caput Mundi, mais dans une petite ville dans le sud de l'Angleterre, nommée Bath. Le site a d'abord été exploité à des fins thermiques par les Celtes, qui ont construit dans la ville un sanctuaire dédié à la déesse Sulis, correspondant à la divinité romaine Minerve. Les Romains conservèrent l'origine celtique du lieu en le renommant Acquae Sulis. Aujourd'hui, le site est une référence pour les touristes qui viennent ici pour apprécier le ravissant mélange entre le "vieux et nouveau" et pour savourer l'ancienne tradition romaine des thermes.

 

L'empereur Vespasien a construit les thermes romains de Bath, en 75.

Pendant la période romaine, de nombreuses rénovations ont été réalisées sur l'ancien complexe celtique. En particulier, des poutres en bois ont été posées sous les fondations des édifices pour éviter qu'ils s'effondrent dans le terrain rendu boueux par les déperditions thermales et le bassin central a été entouré par une colonnade élégante.

Dans la salle voûtée, il y avait trois bassins, chacun rempli d'eau à température différente: il y avait le calidarium, le tepidarium, et le frigidarium.

Tout le complexe, les thermes et le sanctuaire, restèrent en activité jusqu'au début du déclin romain.

Après l'abandon de la Britannia par les troupes romaines (410 après. j.-c.), le site est tombé dans un état d'abandon progressif. Les Saxons ont conquis la ville, les thermes furent remplies de gravats et inondées.

 

Advertisement

Ce n'est qu'en 1755 que les thermes ont brillé à nouveau grâce à l'intellectuel Beau Nash, qui en fit un repère pour l'aristocratie anglaise.

Le complexe se trouve aujourd'hui entre des édifices néoclassiques: le contexte est un mariage idéal entre le «vieux» et le «nouveau».

Des études archéologiques ont également mis en lumière de nombreux objets laissés par les Romains dans les thermes.

 

Les tablettes de plomb (appelées Defixiones) sur lesquelles des malédictions étaient gravées revêtent une importance toute particulière.

Plusieurs tablettes ont été trouvées sur lesquelles des malédictions ont été écrites contre les voleurs de vêtements: le vol de vêtements dans les thermes était en effet très fréquent. Dans le site, a également été trouvée une collection de quelque 12 000 pièces romaines.

 

Advertisement

Il y a également une tête en bronze représentant la déesse celtique Sulis, dont la protection, peut-être, nous a permis de visiter aujourd'hui cet endroit magique!

Si vous allez en Angleterre, ce lieu est donc immanquable!

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci