Ce robot exécute une opération au cerveau de deux heures en seulement 2,5 minutes - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Ce robot exécute une opération au…
Ce chien a attendu six jours hors de l'hôpital pour la plus douce des raisons 12 conditions de notre corps que nous pouvons diagnostiquer en observant nos yeux

Ce robot exécute une opération au cerveau de deux heures en seulement 2,5 minutes

Par Baptiste
2.220
Advertisement

Au cours des prochaines années, dans les salles d'opération on trouvera de plus en plus de robots chirurgicaux, des machines conçues pour effectuer des mouvements extrêmement précis en mesure de traiter les tissus humains. La nécessité de combiner l'intelligence artificielle à celle de l'homme naît en particulier pour la chirurgie à haut risque, celle qui intéresse les zones du cerveau. La neurochirurgie est la branche la plus compliquée et délicate qui rassemble un grand nombre de spécialistes en une seule intervention. Au fil des années, d'immenses progrès ont été réalisés, la majorité des lésions est maintenant opérable, mais l'introduction d'un robot pourrait être une véritable révolution.

L'introduction des robots est importante, particulièrement dans les opérations délicates, comme celles concernant le cerveau.

image: aetc.af.mil

Une équipe de recherche de l'Université de l'Utah a mis au point un robot qui est maintenant en mesure de réduire de 50 fois la durée d'une opération au cerveau: une chirurgie de perçage du crâne de deux heures a été réduite à 2,5 minutes, le tout avec une précision extrême, même supérieure à celle de l'humain.

La réduction de la durée a un impact sur plusieurs aspects: d'une part, l'exposition des tissus internes est réduite au minimum, de façon à réduire les risques d'infection, et d'autre part le patient reste sous anesthésie beaucoup moins longtemps, sachant que dans certains cas celle-ci est la cause principale des complications post-chirurgicales.

Aujourd'hui des supports robotiques sont déjà utilisés, mais les chercheurs ont la volonté de les introduire dans les interventions concernant le cerveau. Après des années d'études et d'essais, l'appareil est sur le point d'être commercialisé.

Pour opérer à travers un robot chirurgical, il est tout d'abord nécessaire d'entrer les données de la tomodensitométrie du patient sur l'ordinateur, pour arriver à identifier l'emplacement des vaisseaux sanguins et des nerfs du visage. Les données sont utilisées pour établir le périmètre de perçage. La sécurité du procédé est à son maximum: si au cours de l'opération un point sensible proche du périmètre est détecté, l'activité du robot est immédiatement interrompu.

Pour le patient, il y a un autre avantage à ne pas sous-estimer: la durée extrêmement réduite de l'opération entraînerait une diminution du coût global de l'intervention.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci