Pocahontas, l'histoire d'une des nombreuses amérindiennes maltraitées dont Disney a choisi de ne pas parler - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Pocahontas, l'histoire d'une des nombreuses…
10 curiosités sur les jumeaux que beaucoup de gens ignorent. L'un des plus célèbres « maîtres » du sushi nous donne quelques conseils pour éviter de faire des erreurs

Pocahontas, l'histoire d'une des nombreuses amérindiennes maltraitées dont Disney a choisi de ne pas parler

3.570
Advertisement

En 1995, Disney produit un film d'animation mettant en vedette une belle amérindienne, Pocahontas, et un colon britannique du nom de John Smith. Entre les deux, c’est le coup de foudre, mais c’est facile de comprendre que la réalité est très loin de l'histoire romancée par le dessin animé. En fait, il est bien connu que les incursions occidentales colonisatrices dans les territoires habités par les Amérindiens étaient d'une violence inouïe : il est très peu probable qu’une histoire d'amour ait pu naître de ce scénario. Voici comment les choses se sont passées...

Le vrai nom de Pocahontas était Matoaka, la fille bien-aimée du chef d'une tribu puissante, qui a vécu dans l’actuel Virginie.

image: Wikipedia

La première différence avec le conte de fées de Disney concerne l'âge de la jeune amérindienne : contrairement à ce que nous savons tous, Pocahontas était seulement un enfant quand elle a rencontré pour la première fois John Smith, elle avait probablement 9 ou 10 ans. Il est donc difficile de parler d'amour.

De plus, il faut ajouter que Pocahontas n' a pas épousé John Smith même s'il montrait un vif intérêt pour la jeune fille. Nous pouvons avoir un peu plus de détails sur la rencontre entre le colon et l’Amérindienne grâce aux quelques lettres écrites par lui-même : selon des sources, Smith a été enlevé par des soldats de la tribu et il a été porté devant le chef, le père de la jeune fille. Ce fut elle qui lui sauva la vie en s'opposant à la violence du chef de tribu, un épisode même utilisé par Disney. Cependant, il est très probable que le colon ait romancé l'incident.

Pocahontas a ensuite été enlevée en 1613 par les colons britanniques avec comme rançon la libération de certains prisonniers détenus par les tribus indigènes.

Pocahontas a été retenue en otage pendant plus d'un an et c’est pendant cette période de captivité qu’elle a rencontré son futur mari, un britannique : il ne s’agit pas de John Smith comme le raconte Disney, mais de John Rolfe, un colon propriétaire d'une plantation de tabac. L'homme a réussi à parvenir à un compromis avec les tribus indigènes : la jeune femme pourrait être libre en acceptant la proposition de mariage faite par lui-même

Advertisement

Le mariage entre Pocahontas, rebaptisée Rebecca et John Rolfe, a été le premier connu entre un Européen et une Amérindienne

Avec cet homme Pocahontas a eu un fils nommé Thomas, la famille est allée en Angleterre, pour montrer au pays l'activité « bénéfique » des colons anglais dans les territoires américains. Rebecca était un exemple concret d'une sauvage civilisée et Rolfe un héros qui a réussi à amener le christianisme dans un peuple païen. Le départ était en fait un adieu aux terres indigènes. Pocahontas n’a jamais été en mesure de revenir auprès de sa famille.

En Angleterre, Pocahontas a de nouveau rencontré John Smith qui était toujours amoureux de la jeune fille, mais nous ne savons pas bien ce qui est arrivé après cette rencontre.

Sa courte vie a pris fin dans une ville du Kent le 21 Mars 1617, à l'âge de 21 ans. Voici une statue commémorative, l'un des rares témoignages d'une histoire qui n’a pas grand-chose à voir avec l’amour.

Beaucoup d'entre nous ont de bons souvenirs de Pocahontas grâce au conte de fées raconté par Disney: il est bon de savoir que les contes de fées ont souvent peu à voir avec la réalité.

 

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci