Il était paralysé du cou aux pieds: après une thérapie expérimentale, il recommence à bouger ses bras et ses mains - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Il était paralysé du cou aux pieds:…
Après 15 ans, le parcours le plus dangereux du monde a rouvert... et il fait toujours peur! Une maman alerte les parents quand ils vont à IKEA avec leurs enfants: voici à quoi il faut faire attention

Il était paralysé du cou aux pieds: après une thérapie expérimentale, il recommence à bouger ses bras et ses mains

2.067
Advertisement

Kristopher Boesen est un jeune homme de 20 ans qui est paralysé suite à un tragique accident de voiture: il était dans sa voiture lorsque le véhicule a commencé à déraper à grande vitesse en terminant la course sur un poteau électrique. Comme il le dit lui-même, en quelques jours il est passé de « vivre » à « exister »: il ne pouvait plus manger seul, saluer, se laver, il était complètement dépendant des autres personnes. En désespoir de cause, il a décidé de participer à une étude visant à tester des cellules souches dans les conditions de paralysie.

L'étude prévoyait des injections répétées dans le rachis cervical endommagé de doses de cellules souches.

Les cellules en question étaient les AST-OPC1, des cellules souches qui se transforment en celles qui favorisent la régénération des fonctions des cellules nerveuses. Des études antérieures avaient déjà montré que celles-ci stimulaient la vascularisation et stimulaient la réparation des axones, pour aboutir finalement à une restauration de la conduction de l'influx nerveux.

Seulement deux semaines après la première injection, Kristopher a recommencé à bouger ses bras et ses mains.

image: news.usc.edu

Maintenant, il peut utiliser le téléphone, écrire, se brosser les dents, commander un fauteuil roulant motorisé et embrasser les amis. Il sent à la fois ses bras et ses mains et en quelque sorte, il affirme recommencer à « vivre ».

Kris est seulement l'un des trois patients qui a été soumis à la thérapie expérimentale: c'est le seul, cependant, à avoir reçu une dose de 10 millions de cellules souches, par rapport aux 3 millions injectés chez les autres volontaires.

Les médecins du centre qui traite Kris ne veulent pas lancer de faux espoirs: il s'agit d'une étude encore à l'étude, bien que les résultats sont surprenants. Il faut encore comprendre ce qui a été la clé dans le rétablissement de la sensibilité et du mouvement des membres, si les cellules souches ou la combinaison de celles-ci avec un autre facteur. Cependant, les chercheurs sont confiants de pouvoir donner une meilleure condition de vie à tous ceux qui se trouvent dans une situation similaire à celle vécue par Kris.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci