La grossesse transforme le cerveau d’une femme pendant deux ans : voici ce qu'il se passe - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
La grossesse transforme le cerveau d’une…
Ils trouvent un navire marchand coulé il y a 200 ans : à son intérieur, il y avait un être encore... vivant Un photographe immortalise les mamies et les papys les plus élégants du monde: le style n'a pas d'âge!

La grossesse transforme le cerveau d’une femme pendant deux ans : voici ce qu'il se passe

3.609
Advertisement

Nous savons tous que l’arrivée d’un bébé change pour toujours la vie d’un couple. En plus de modifier les habitudes, les préoccupations et la force des sentiments, une étude affirme désormais que la maternité, en particulier, a des repercussions physiques sur le cerveau humain. Jusqu'à présent, on ne s'était jamais demandé ce qui se passait d’un point de vue scientifique sur le cerveau des femmes confrontées à une grossesse et qui deviennent mères mais c'est chose faite avec cette recherche.

image: Graphic Stock

La grossesse implique des changements hormonaux et des adaptations biologiques radicales chez une femme. À partir de ces faits déjà connus, un groupe d'experts de neuroscience a décidé de réaliser une étude qui se concentre sur l’analyse de la substance grise du cerveau des femmes avant et après l’accouchement.

Les résultats des observations révèlent que, suite à la conception, celle-ci commence à diminuer dans les parties qui sous-tendent la cognition sociale (l'activité mentale avec laquelle nous arrivons à connaître le monde social) en réponse à l’intention du cerveau de fournir un support préliminaire au processus qui mène à la maternité. Cette transformation permettrait d’accroître la capacité d’une mère à comprendre les besoins de l’enfant, à déchiffrer les stimuli externes qui pourraient constituer une menace potentielle et permettre l’attachement entre la mère et l’enfant.

La variation est si évidente que les scentifiques étaient en mesure de comprendre si une femme avait déjà eu une grossesse ou non. L’étude a également mis en évidence d’autres faits curieux : l’un d’eux est que la diminution de la matière grise persiste pendant environ deux ans après l’accouchement, l'autre est que le changement de volume de la matière grise est lié à la possibilité de développer une dépression du post-partum.


Vous pouvez lire toute l’étude ici.

 
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci