Voilà certains restes de défunts qui cachent des détails terrifiants - Curioctopus.fr
x
Voilà certains restes de défunts qui…
Le cas Alan Turing: après 50 ans, le gouvernement 17 inventions que vous voudriez avoir à la maison. MAINTENANT.

Voilà certains restes de défunts qui cachent des détails terrifiants

07 Novembre 2016 • Par Baptiste
11.107
Advertisement

En archéologie avoir affaire à des inquiétants restes de personnes mortes depuis des centaines d'années est une chose normale.

Mais de temps en temps avec ces fouilles, on s'aperçoit de détails particulièrement affreux concernant la vie (et la mort!) de l'intéressé. Et voici pour vous les découvertes les plus bizarres qui ont dû faire tressaillir les archéologues les plus courageux!

1. Les squelettes retrouvés à Driffield Terrace.

image: Archaeological Trust

Dans quelques fouilles effectuées dans le Nord de l'Angleterre, les restes d'hommes vécus entre le IIe et le IVe siècle après J.-C. Tous avaient été décapités et enterrés avec leurs têtes sur la poitrine ou entre les jambes. Il s'agissait probablement de gladiateurs.

2. Une bataille d'il y a 10.000 ans

En 2012, au Kenya, on a retrouvé les restes de 27 personnes tuées pendant ce qui a dû être une bataille. Nous voyons ici le corps d'une femme avec les deux os des genoux cassés.

Advertisement

3. Une ancienne fosse commune.

Toujours en 2012 mais cette fois en France, des archéologues ont trouvé les restes de différents corps mutilés, et notamment ceux de femmes et d'enfants. Le carnage remonte à il y a un peu plus 5000 ans et pourrait s'agir d'une exécution de groupe.

4. Une tumeur millénaire.

Dans l'abdomen d'une femme romaine vécue il y a 1600 ans, des archéologues espagnols ont retrouvé les signes d'un tératome ovarien sous la forme d'une petite boule calcifiée contenant 4 dents malformées.

5. Sépulture de "vampires".

Entre le 17e et le s8e siècle, en Pologne des personnes furent enterrées avec des pierres encastrées sous le menton. Ces précautions étaient prises pour éviter que les morts renaissent sous forme de vampires.

Advertisement

6. Restes d'une chasse aux sorcières.

Une église du XV siècle à Aberdeen, en Écosse, contient un artefact comme celui-ci. La chapelle contenait un pilier de pierre relié à une bague de fer, mécanisme qui a pu être utilisé pour torturer les sorcières en 1597.

7. Massacre pendant la guerre civile.

Une tentative d'agrandir la bibliothèque de l'université de Durham, dans le nord-est de l'Angleterre, s'est transformée en une découverte remontant au XVII siècle. Les archéologues ont ainsi trouvé deux tombes de masse contenant 1700 squelettes datables à la moitié du 17e siècle. Les squelettes sont probablement les restes des prisonnier écossais pendant la Troisième Guerre Civile.

Advertisement

8. Squelettes enchaînés.

Retrouvés avec les mâchoires grand ouvertes, des douzaines de squelettes ont été retrouvées suspendues à une tombe ancienne proche d'Athènes. Leur expression est terrifiante, tout comme le fait qu'ils avaient encore les chaînes au moment de la mort!

9. Une étrange histoire d'amour.

C'était le vrai amour pour Louise de Quengo, la Lady de Brefeillac; elle a donc été enterrée avec le coeur de son mari déjà défunt.

Advertisement

10. Un tragique sacrifice.

En 1985 des archélogues près d'Aconcagua, en Argentine, ont trouvé une grande découverte. Couvés dans une structure en pierre il y avait les restes d'une momie de 7 ans, morte environ il y a 500 ans. Le petit enfant fut victime d'un sacrifice, le capacocha et pratiqué par les Incas.

11. Punition collective.

Sur cette épitaphe est reportée l'histoire triste de Yan Shiwei, un des officiels préférés de Wu Zetian, la fondatrice de la dynastie Zhou en Chine. L'histoire raconte les efforts de Yan, pendant des années au service de Wu (la première impératrice chinoise) qui avait soutenu sa montée au pouvoir. Pour Wu, il s'était même cassé un bras pour ne pas devoir combattre contre elle... mais au final son petit frère vainquera et les fera tous tuer!

12. Des os dans un arbre!

En Irlande, plus précisément au Collooney, en 2015 un arbre de 215 ans s'écroula à la suite d'une forte tempête hivernale. Et voilà la découverte: il avait des restes d'os. Après une analyse , on peut qu'ils appartenaient à un garçon mort entre 1030 et 1200.

13 Crane fracturé.

Voilà les fractures reportées d'un crâne de 430 mille ans retrouvé dans une grotte espagnole. On pense que la personne en question est morte justement à cause de ces blessures infligées par une arme semblable à une lance ou à une hache.

14. Traces de cannibalisme.

John Franklin et son groupe partit pour une expédition à travers l'arctique canadien en 1845, mais tous moururent. On a retrouvé par la suite les os, qui ont été bouillis et creusés à leur intérieur pour en tirer la moelle... Tout porte donc à penser que les corps ont été trouvés et "goûtés" par des cannibales.

15. Cannibales de Neanderthal.

En 2010 les chercheurs ont fait la découverte de quelques squelettes d'une famille de Neanderthal dans une grotte en Espagne et... certains de leurs os montraient des traces de cannibalisme. Trois femmes et trois hommes, deux enfants et un nouveau-né étaient devenus de la nourriture pour un autre groupe de Neanderthal.

16. La tombe du mystère.

Enterré, exhumé, brûlé et re-enterré, telle a été la destinée d'après-mort du demi-frère d'Alexandre le Grand, et successeur de Philippe III Arrhidaios. La question est: est-ce que les archéologues ont effectivement trouvé ce qui a été laissé après que le peuple en ait terminé avec lui? Une tombe royale en Grèce contenant les os brûlés d'un homme et d'une jeune femme pourrait être celle de Filippo III et de sa femme Euridice, mais certains chercheurs croient qu'il s'agit de la tombe de Philippe II, à savoir le père d'Alexandre le Grand. Pour le moment, le mystère persiste...

17. Une expédition fatale.

Toujours à propos de l'expédition de John Franklin et de son groupe, qui partirent pour une expédition dans l'Artique canadien en 1845, ils moururent non seulement de la faim et du gel, mais aussi à cause du poison découvert dans les restes. La cause de cet empoisonnement? Les nourritures en boîte!

18. Une ancienne guerre chimique.

Pendant un siège de la ville syrienne de Doura, sous le contrôle des Romains, les Persans creusèrent des tunnels sous les murailles de la ville pour les endommager et surprendre les Romains. Les Romains cherchèrent de les intercepter, en creusant eux aussi des tunnels, mais les Persans répondirent avec des armes chimiques: des gaz pétrochimiques capables de remplir les poumons des Romains d'acide, ce qui cause la mort.

19. Le premier lépreux

Ce squelette retrouvé en Inde et remontant à 4000 ans est la preuve que la lèpre existait depuis des milliers d'années. En particulier, ce squelette est l'exemple le plus ancien arrivé jusqu'à nous.

20. Un guerrier lépreux

Un squelette récemment découvert dans un cimetière italien médiéval montre les signes d'un malade de lèpre. L'homme, un guerrier, est probablement mort au cours d'une bataille et a été enterré avec ses camarades.

Tags: Curieuses
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci