Cette femme a sauvé 2.500 enfants juifs des nazis. Voici comment.

Baptiste

30 Octobre 2016

Cette femme a sauvé 2.500 enfants juifs des nazis. Voici comment.
Advertisement

Elle a été surnommée l'Ange de Varsovie pour ce qu'elle a fait au cours de la Seconde Guerre mondiale: elle, Irena Sendler, une jeune femme polonaise de 32 ans, née dans une famille catholique, a sauvé plus de 2500 enfants juifs! Mais comment elle a réussi dans cette entreprise?

Alors que l'ensemble des familles juives ont été enfermées dans des ghettos, en attendant d'être envoyées dans les camps de concentration, Irena a décidé qu'elle devait faire quelque chose pour sauver autant de vies que possible. En soutenant qu'il y avait des indices d'une épidémie de typhus, elle a obtenu un pass pour entrer dans le ghetto de Varsovie et, en expliquant aux familles qu'elle aurait mis leurs enfants en sécurité, elle a réussi à sauver plus de 2500 enfants ...

via dailymail.co.uk

Advertisement

Le père d'Irena, médecin, a sauvé de nombreux enfants de la typhoïde en 1917 et la jeune fille a décidé d'utiliser cette excuse pour sauver des vies...

Le père d'Irena, médecin, a sauvé de nombreux enfants de la typhoïde en 1917 et la jeune fille a décidé d'utiliser cette excuse pour sauver des vies...

Le risque était énorme: voici l'affiche polonaise où les nazis déclaraient les conséquences d'une aide hypothétique aux juifs!

Le risque était énorme: voici l'affiche polonaise où les nazis déclaraient les conséquences d'une aide hypothétique aux juifs!
Advertisement

Bien qu'en 1943 elle a été découverte par les nazis, qui l'ont torturée et lui ont cassé ses bras et ses jambes, elle n'a pas révélé les noms des enfants qu'elle avait aidés.

Bien qu'en 1943 elle a été découverte par les nazis, qui l'ont torturée et lui ont cassé ses bras et ses jambes, elle n'a pas révélé les noms des enfants qu'elle avait aidés.

Le jour de son exécution, elle a réussi à s'échapper, grâce à l'aide d'un gardien, et a depuis vécu cachée sous un faux nom.

Le jour de son exécution, elle a réussi à s'échapper, grâce à l'aide d'un gardien, et a depuis vécu cachée sous un faux nom.

Mentionnée dans la liste du musée Yad Vashem parmi les «Justes parmi les Nations», on a dédié à Irena un arbre planté près du musée...

Mentionnée dans la liste du musée Yad Vashem parmi les «Justes parmi les Nations», on a dédié à Irena un arbre planté près du musée...

Merci pour votre courage, Irena!

Advertisement