Les paysans africains installent des ruches sur leurs champs - mais pas pour le miel! - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
Les paysans africains installent des…
Il immortalise la ville les jours de pluie: ses photographies ressemblent à des peintures Ce chien a toujours vécu enfermé dans une cage, mais un homme le caresse pour la première fois

Les paysans africains installent des ruches sur leurs champs - mais pas pour le miel!

65.115
Advertisement

Si les agriculteurs occidentaux doivent défendre leurs cultures généralement contre les lièvres ou les taupes, leurs collègues africains doivent généralement faire face à un ennemi beaucoup plus lourd.

Les éléphants sont en effet la principale cause de la dévastation des cultures africaines, et comme vous pouvez imaginer les agriculteurs désespérés recourent à tous les moyens pour les tenir à l'écart.

Pour endiguer cette lutte épuisante, qui finit souvent par blesser ou tuer l'un ou l'autre des deux camps, la zoologiste Lucy King est intervenue avec une solution naturelle et durable.

Tout commence à partir d'une prémisse: les éléphants sont terrifiés par les abeilles.

Apparemment, les énormes pachydermes sont effrayés par ces insectes car ils ont tendance à les piquer à l'intérieur de leurs trompes. À ce endroit-là de leurs corps, l'animal ne peut pas faire granc chose pour se soulager, ainsi, il se tient bien à l'écart des ruches.

En installant des ruches à intervalles réguliers le long du périmètre des zones cultivées, la zoologiste a pensé créer une barrière naturelle pour garder au loin ces animaux de la précieuse récolte des agriculteurs.

Le début des tests fait en 2009 a donné d'excellents résultats: les éléphants s'éloignaient dès qu'ils entendaient le bourdonnement des insectes autour des nids.

Advertisement

C'est ainsi que le projet The Elephants and Bees Project a commencé à prendre pied, et à ce jour il y a des files de ruches qui entourent les champs du Kenya, du Botswana, du Mozambique, de la Tanzanie, de l'Ouganda et du Sri Lanka.

Mais les avantages ne se limitent pas là: les abeilles aident à préserver et à améliorer l'existence des espèces végétales dans la zone, ce qui rend l'écosystème plus florissant. De plus, les agriculteurs peuvent bénéficier de leur production de miel et obtenir un gain supplémentaire presque sans frais.

Advertisement
Tags: AnimauxScienceVert
Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci