Des milliers de pièces de monnaie et des dizaines de pierres précieuses découvertes sur un site romain italien : c'est le "Pompéi du Nord"

par Baptiste

29 Novembre 2023

Des milliers de pièces de monnaie et des dizaines de pierres précieuses découvertes sur un site romain italien : c'est le "Pompéi du Nord"
Advertisement

Les anciennes villes romaines sont pleines de surprises, chargées d'histoire mais aussi d'objets précieux cachés. Sur un site du centre de l'Italie, des fouilles archéologiques ont permis de découvrir une grande quantité de pierres précieuses et de pièces de monnaie. Découvrons-en davantage.

Advertisement

Claterna, un ancien site romain en Italie

Claterna, un ancien site romain en Italie

Ministero della Cultura/Siriana Zucchini, Soprintendenza Bologna

La précieuse découverte a eu lieu lors des fouilles archéologiques en cours sur un ancien site romain situé en Italie, près de Bologne, en Émilie-Romagne : Claterna, également appelée le "Pompéi du Nord". C'est ici même que les archéologues ont réussi à retrouver trois mille pièces de monnaie et cinquante gemmes précieuses. Claterna a une histoire d'environ huit cents ans, période pendant laquelle l'Empire romain a occupé cette ville, du IIe siècle av. J.-C. au VIe siècle apr. J.-C. Avant même les anciens Romains, ce sont les Étrusques puis les Celtes qui ont habité cet endroit, profitant des possibilités agraires et de la position avantageuse.

En l'an 43 av. J.-C., suite à la guerre de Modène, le général Octavien obtint le titre d'Auguste décerné par le Sénat, pour devenir le premier et très aimé empereur romain. Claterna est située à l'intersection de la voie consulaire ouverte en 187 av. J.-C., utile au passage des armées et tournée vers le nord. Grâce à l'activité rurale, le lieu atteignit une taille de dix-huit hectares, comprenant un hôtel de ville, un centre administratif, politique et économique, acquérant une structure complète à la fin de l'ère augustéenne. Le temple, la basilique civile, le marché agricole occupant la place rectangulaire, le théâtre, et dans la zone sud-est, semble s'élever un bâtiment thermal. L'amphithéâtre n'a pas encore été retrouvé, tandis que des maisons et des structures privées étaient dispersées entre les îlots, avec des apparences très différentes les unes des autres, suggérant un réseau complexe et articulé de constructions. Les familles les plus aisées vivaient dans des maisons très spacieuses, riches en mosaïques et fresques, tandis que les classes plus modestes vivaient dans des habitations humbles et unifamiliales.

Claterna comprenait également deux quartiers, l'un à l'est et l'autre à l'ouest : d'un côté se trouvaient les boutiques d'artisans, de l'autre la nécropole. Après la fin de l'Empire romain, la petite ville a connu une crise économique et sociale avec un déclin notable et progressif. Entre le IVe et le Ve siècle apr. J.-C., elle est devenue un village axé sur l'artisanat et l'agriculture, jusqu'à son abandon complet au VIe siècle. Ce sont les fouilles archéologiques modernes qui tentent de reconstruire son histoire et son déclin, et les nombreux objets découverts ajoutent des éléments précieux à son histoire ancienne.

Advertisement

Des milliers de pièces de monnaie découvertes à Claterna, le "Pompéi du Nord"

Des milliers de pièces de monnaie découvertes à Claterna, le "Pompéi du Nord"

Ministero della Cultura/Soprintendenza Bologna

Les 3 000 pièces retrouvées par les archéologues confirment une information importante, à savoir que Claterna a été construite à la fin du Ier siècle av. J.-C., mais aussi qu'elle a été utilisée comme lieu central de commerce par les anciens Romains, et non seulement comme une étape pour les pèlerins. Dans la déclaration publiée par le ministère de la Culture italien, on peut lire que parmi les artefacts retrouvés, se distinguent des images d'anciennes divinités adorées par cette civilisation. Sa position stratégique longe la via Emilia, qui se trouve entre Forum Cornelii, c'est-à-dire l'actuelle ville d'Imola, et les colonies romaines de Bononia, c'est-à-dire Bologne. Lucia Borgonzoni, secrétaire d'État italienne au ministère de la Culture, a déclaré qu'il s'agit du plus grand site archéologique non stratifié de l'Italie du Nord, et c'est précisément cet aspect qui lui a valu le surnom de "Pompéi du Nord".

Pompéi, en revanche, est située au sud de la péninsule, dans la région de Campanie, où se trouve le célèbre volcan actif, le Vésuve. La vieille ville a été recouverte de lave à la suite de l'éruption majeure de l'an 79 après J.-C. Tout comme Claterna, les ruines racontent son histoire et son organisation dans un passé lointain. Les milliers de pièces trouvées à Claterna par les archéologues sont principalement en argent et en bronze, mais parmi elles, se distingue un exemplaire vraiment exceptionnel : il s'agit d'un quinaire ("quinarius"), une pièce très rare en argent produite en 97 av. J.-C. par la République romaine. Sa représentation est très articulée et détaillée, avec l'inscription "victoire ailée" sur le bouclier reposant sur un trophée.

Pièces de monnaie et pierres précieuses romaines à Claterna : seuls 10 % du site ont été explorés

Pièces de monnaie et pierres précieuses romaines à Claterna : seuls 10 % du site ont été explorés

Ministero della Cultura/Roberto Macrì, Soprintendenza Bologna

De plus, la pièce arbore la "marque" de Rome, une preuve évidente que la petite ville subissait largement l'influence romaine, en plus d'être un symbole témoignant des victoires sur le champ de bataille. Cet artefact très important a également confirmé que l'amphithéâtre encore non découvert a été érigé à la fin du Ier siècle av. J.-C. Claterna était donc presque certainement un centre de commerce avec des contacts directs avec Rome. Outre les trois mille pièces de monnaie, cinquante gemmes de différentes couleurs ont également été retrouvées, sculptées pour leur donner la forme d'anciennes divinités ou de bâtiments importants de la région. Il existait ainsi probablement un atelier artisanal pour leur production.

Jusqu'à présent, seulement 10% du site a été exploré par les archéologues, et les fouilles ne s'arrêteront pas. L'objectif est de réussir à restaurer les anciennes structures pour leur donner une nouvelle vie, en particulier au théâtre, tandis que le reste du site deviendra un parc archéologique. Les futures recherches révéleront de nouvelles découvertes et des artefacts précieux cachés dans ce site ancien, qui a vu l'éclat puis le déclin de l'ancien Empire romain, ajoutant des éléments à son histoire incroyable.

Advertisement