Un père change de sexe pour pouvoir revoir ses filles : "Maintenant, j'ai les mêmes droits qu'une mère"

Baptiste

07 Janvier 2023

Un père change de sexe pour pouvoir revoir ses filles :
Advertisement

Chaque parent ferait tout pour ses enfants et pour assurer leur bien-être. Des sacrifices et des renoncements sont souvent nécessaires pour assurer tout ce dont les petits ont besoin, mais chaque épreuve est récompensée par leur joie et le fait de pouvoir les voir grandir chaque jour. L'amour d'un père équatorien a défié toutes les barrières possibles pour le grand amour qu'il porte à ses deux filles : en effet, l'homme a fait quelque chose d'extraordinaire après son divorce pour ne pas renoncer à elles, choisissant de changer de sexe pour devenir mère, afin d'acquérir plus de droits de garde. Découvrons ensemble toute l'histoire.

via El Universo

Advertisement

René Salinas Ramos est un père de famille de Cuenca, en Équateur, qui s'est retrouvé impliqué dans un divorce plutôt compliqué. Le juge avait décidé qu'il ne pouvait confier les deux filles qu'à leur mère, du moins jusqu'à ce que l'affaire soit résolue. Cela a conduit René à prendre une décision drastique : pour ne pas renoncer à ses filles, il a choisi de devenir une femme.

L'homme s'est rendu au bureau d'état civil local et a légalement changé de sexe, bien que la raison ne soit pas liée à son identité personnelle, mais uniquement au désir de pouvoir s'occuper de ses filles. Le seul espoir de Salinas Ramos était de contourner le système juridique qui accorde plus de droits aux femmes en ce qui concerne la garde des enfants.

"C'est une preuve de mon amour pour elles", a déclaré René. Depuis 2015, l'Équateur autorise ses citoyens à changer de sexe, à condition qu'ils aient atteint l'âge de la majorité et que deux témoins puissent garantir le choix libre et autonome de l'individu. En outre, le processus ne peut avoir lieu qu'une seule fois et doit durer au moins deux ans.

René, qui n'a pas vu l'une de ses filles depuis un an et demi, espère les retrouver et obtenir leur garde. "Maintenant que je suis une femme, je peux être une mère et je suis sur un pied d'égalité dans la lutte pour les droits parentaux. Je peux aussi être une maman : je peux cuisiner, donner de l'amour, repasser et bien d'autres choses maternelles."

Un choix certainement très courageux, qui montre l'extrême désir de l'homme de pouvoir voir ses petites tous les jours. Que pensez-vous de son idée ?

Advertisement