Une fille diplômée choisit d'être éboueuse : "J'ai enfin trouvé un emploi stable"

Baptiste

13 Décembre 2022

Une fille diplômée choisit d'être éboueuse :
Advertisement

Tout le monde rêve et imagine le métier qu'il occupera quand il sera grand. La vie est cependant pleine de surprises et souvent, malgré des efforts constants et quotidiens, on ne parvient pas toujours à atteindre son objectif. L'un des moyens les plus faciles de trouver un bon emploi est un diplôme universitaire, mais là aussi, cela dépend beaucoup du domaine que l'on choisit de poursuivre.

Cette jeune Italienne le sait bien. Après avoir essayé pendant un certain temps de trouver un emploi lié à son domaine d'études, elle a choisi d'interrompre sa recherche et a commencé à travailler comme éboueuse. 

via La Repubblica

Advertisement

Federica Castiglia - Facebook

Voici donc Federica Castiglia, une fille de 24 ans diplômée en optique et optométrie. Pendant longtemps, elle a essayé de trouver un emploi lié à son domaine d'études, mais on ne lui proposait que des contrats d'apprentissage qui ne lui permettaient pas d'être autonome, mais surtout, les perspectives d'emploi étaient trop faibles. Tout cela l'a incitée à tenter le concours pour devenir agente de propreté urbaine.

Son engagement lui ont permis de gagner le concours et de rejoindre la nouvelle équipe de 11 éboueurs. "C'est un travail sûr et stable. C'est une position fixe qui donne de grandes garanties. Et je ne trouve rien de bizarre qu'une diplômée de l'université choisisse librement d'être éboueuse comme métier", explique Federica.

Le fait d'avoir réussi à décrocher ce CDI lui permet d'envisager l'avenir avec beaucoup de sérénité ; cet emploi est en effet la première pierre à l'édifice pour une plus grande stabilité et pour ne pas peser sur ses parents.

libreshot - Not the actual photo

Federica est ravie de la tournure que prend sa vie et se fixe d'emblée un objectif : avec son premier salaire, elle achètera une voiture. "Mon contrat prévoit un salaire de 1 100 euros brut. Le point positif est que je disposerai désormais d'une base pour planifier l'avenir. Réaliser de nombreux projets. Et je prévois que je passerai ma vie dans cette entreprise. Parce que l'on ne renonce pas à un CDI."

Atteindre son indépendance procure une grande satisfaction, mais souvent, avant de trouver sa voie, il faut parfois se perdre. Après tout, le diplôme n'était pas une perte de temps, mais un chemin qui lui a permis d'acquérir des connaissances. "L'université a été nécessaire pour en arriver là".

Qu'en pensez-vous ?

Advertisement