x
Un senior appelle le centre d'appels…
Elle coupe le gâteau avant les mariés et en mange une part : Elle renonce aux concours de miss pour devenir camionneuse :

Un senior appelle le centre d'appels de sa compagnie de téléphone 24 000 fois et est arrêté

09 Septembre 2022 • Par Baptiste
707
Advertisement

Un vieil adage parmi les commerçants dit que "le client a toujours raison". Il arrive souvent, cependant, que ces derniers en profitent, parfois sans même le vouloir. C'est très probablement ce qui est arrivé à Akitoshi Okamoto, un Japonais âgé de 71 ans, qui a appelé 24 000 fois le centre d'appels de sa compagnie de téléphone pour se plaindre.

Chaque jour pendant plus de deux ans (plus précisément 30 mois), le retraité a passé une bonne partie de son temps à appeler le personnel d'assistance de son opérateur téléphonique, KDDI, et à demander des explications sur son contrat. Ce dont il s'est plaint, c'est de l'impossibilité d'écouter la radio depuis son smartphone, une fonction qui aurait été très pratique pour lui. Son insistance continue, cependant, ne l'a pas conduit à résoudre le problème, et lui a même coûté cher.


Au départ, les opérateurs ont trouvé la demande de l'homme âgé très amusante. À long terme, cependant, même une situation sympathique peut devenir lassante. Et c'est exactement ce qui s'est passé. Les premiers mois, donc, rien n'a été fait, et on a laissé le monsieur se plaindre. Avec le temps, cependant, les appels sont devenus de plus en plus insistants, et même parsemés d'insultes à l'égard des interlocuteurs.

Lorsque les opérateurs ont réalisé que pour écouter un seul appelant, ils négligeaient d'autres clients, ils ont décidé d'attirer l'attention de la police. Les agents ont rapidement réussi à découvrir l'adresse du domicile de l'homme âgé et sont allés le voir, avec un seul objectif : l'arrêter. En fait, Akitoshi Okamoto a été accusé d'obstruction frauduleuse aux affaires.

Ses appels et plaintes constants ont empêché le centre d'appels de faire son travail pleinement et librement. Ce qui aurait agacé encore plus le personnel, c'est la demande qu'un représentant de l'entreprise vienne le voir personnellement pour s'excuser du désagrément. De plus, parfois, lorsqu'il appelait, il raccrochait immédiatement après avoir pris la ligne.

Le jour où la police s'est rendue au domicile de l'homme, elle lui a demandé pourquoi il avait appelé sa compagnie de téléphone avec autant d'insistance. Sa réponse laisserait n'importe qui perplexe. Devant les officiers, Akitoshi se serait excusé, affirmant qu'il n'avait pas réalisé qu'il avait passé un si grand nombre d'appels.

À ce stade, les opérateurs ont-ils fait ce qu'il fallait ou auraient-ils pu agir différemment ?

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci