"Je déteste être parent et je ne supporte pas ma fille, si je pouvais, je ne la reverrais plus jamais" : un homme se défoule

Baptiste

11 Mai 2022

Advertisement

Devenir parent est un choix important, à assumer avec conviction et conscience : personne ne sait parfaitement jouer ce rôle, mais une fois devenu mère ou père, il faut essayer de donner le meilleur de soi-même à ses enfants. Cependant, cela n'est pas toujours le cas et une fois qu'une nouvelle vie vient au monde, certaines personnes trouvent le rôle de parent un peu trop difficile.

Un Britannique de 31 ans a déclaré aux utilisateurs de Reddit qu'il détestait être parent et ne supportait pas sa fille, une confession amère qui a surpris ceux qui ont lu son témoignage.

via Reddit

Advertisement

Pexels-Not the actual photo

L'homme a commencé son récit en expliquant qu'il était le père d'une petite fille de bientôt 5 ans qui n'avait pas été "planifiée". Il s'est déclaré financièrement stable, avec une famille solide et une maison à lui.

Son problème, en fait, en est un autre : "Dès le jour où ma fille est née, j'ai su que ce n'était pas pour moi. J'ai essayé, j'ai vraiment essayé d'en profiter, d'être un bon parent et de soutenir ma fille. Elle a une bonne vie, elle a tout ce dont elle a besoin et ce qu'elle veut (sans la gâter)."

Le père explique qu'il est assez strict sur deux règles seulement : écouter et être honnête. "Elle n'écoute pas. Elle est honnête. Elle refuse d'écouter la plupart de ce que ma partenaire et moi lui disons. "Ramasse ça" - "Non". Il ne s'agit pas de demandes difficiles, mais elle refuse toujours. C'est un exemple parmi tant d'autres."

L'homme souligne qu'il ne veut pas parler du comportement négatif de sa fille dans le post, mais veut se concentrer sur autre chose : "Je peux dire que ma partenaire n'aime pas être parent non plus, elle ne l'a pas dit directement mais je le sais. Je lui ai dit que je détestais ça, je déteste tout ce qui y affère. Moins de liberté, moins d'argent, moins de temps social avec les autres et en couple. La fatigue. Il y a un stress incroyable. Certains jours, je ne supporte pas d'être avec elle, sa voix me stresse, les gémissements, les besoins, les pleurs et l'impertinence constants."

Pixabay-Not the actual photo

Malgré cela, il est conscient que les enfants ont besoin d'amour et de soutien et c'est pourquoi sa fille n'en manque pas. "Si nous étions des parents cruels, je comprendrais un peu son comportement, mais - et cela peut sembler peu cohérent au vu de ce post - nous sommes de bons parents. Je ne gâcherais jamais son enfance ou ne la bouleverserais pas délibérément."

Mais la phrase la plus frappante de ce récit est la suivante : "Si j'avais le choix, je ne la reverrais jamais. C'est dur, je sais, peut-être impardonnable. Je ne l'abandonnerai jamais, ni ne la placerai en famille d'accueil, je sais à quel point c'est injuste. Mais honnêtement, je déteste être un parent. Je ferais n'importe quoi pour retrouver ma vie d'avant, celle où nous étions libres, heureux et où j'aimais me réveiller chaque matin en attendant le lendemain avec impatience. Les lundis sont maintenant mieux que les samedis pour nous parce que c'est calme dans la maison, nous pouvons converser sans le bruit, le bruit absolu et constant."

L'homme affirme qu'il a essayé de changer son état d'esprit, mais qu'il n'y parvient pas. Il estime qu'il ne pourra apprécier son rôle que si sa fille commence à être plus gentille, peut-être lorsqu'elle sera plus âgée.

Il a achevé son message en disant qu'il l'avait écrit comme un exutoire, pour essayer de se sentir mieux et plus léger.

Que pensez-vous de ses paroles ?

Advertisement