Une famille refuse 5 millions de dollars en ne vendant pas son terrain : "Nous ne partirons jamais " (+VIDEO) - Curioctopus.fr
x
Une famille refuse 5 millions de dollars…
Il découvre 150 000 euros en liquide dans un meuble de cuisine de seconde main acheté sur Ebay : il les restitue À 100 ans, il est le salarié ayant la plus grande ancienneté dans la même entreprise : 84 ans de carrière

Une famille refuse 5 millions de dollars en ne vendant pas son terrain : "Nous ne partirons jamais " (+VIDEO)

09 Mai 2022 • Par Baptiste
2.891
Advertisement

Certaines images peuvent nous raconter des histoires incroyables et exemplaires. Pensez à un quartier densément peuplé dans n'importe quelle ville, où les constructions sont massives et étendues. Auriez-vous jamais pensé voir, parmi tant de maisons identiques, un grand espace vert avec en son centre une seule maison ?

Les protagonistes sont les membres d'une famille australienne de Sydney qui ont refusé des offres à sept chiffres pour conserver leur propriété. Bien que ce ne soit pas la première fois que nous voyons ce genre de scène, les images de leur maison sont vraiment fascinantes. Prêt à en savoir plus sur cet exemple de résistance du béton ?

via: Daily Mail

Tout le monde n'a pas la chance de vivre dans la maison de ses rêves, et lorsque cela arrive, on n'est certainement pas prêt à l'abandonner. Pas même pour quelques millions de dollars. Un principe fondamental pour la famille Zammit, qui vit depuis des années à The Ponds, dans l'ouest de Sydney. Leur propriété est un bien familial si précieux qu'ils ont décidé de refuser les offres d'argent les plus alléchantes que les promoteurs immobiliers ont mises sur la table.

Des dizaines et des dizaines de maisons unifamiliales identiques ont été construites autour du terrain et de la demeure des Zammits. Un énorme bloc de construction qui a changé l'apparence de la zone pour toujours et qui a rapporté aux promoteurs des bénéfices exorbitants. Tous les anciens voisins des Zammit ont vendu ou déménagé face aux offres d'achat de leurs terres. Mais pas eux.

Leur propriété valait près de 5 millions de dollars il y a dix ans, il n'est donc pas difficile d'imaginer que la famille pourrait en obtenir autant, voire plus, aujourd'hui. Pour avoir une meilleure idée, des maisons sur ce terrain, d'une superficie de plus de deux hectares, rapporteraient aux constructeurs environ 40 millions !

Et pourtant, les Zammites sont toujours là, avec leur maison entourée d'une pelouse, "brisant" les rangées de maisons toutes semblables et attachées les unes aux autres. La terre qu'ils possèdent est une image symbolique, véritable rempart de résistance dans un monde où l'urbanisation est souvent non régulée et beaucoup trop massive. Nous sommes une famille très discrète, disent les Zammites, les constructeurs rêvent s'ils pensent conclure une affaire avec nous, nous ne vendrons jamais notre propriété."

Advertisement

"Avant, il n'y avait que des terres agricoles ici, avec des petites maisons et des pavillons en briques rouges", explique Diane Zammit, 50 ans, qui vit dans la célèbre maison avec son mari David et leur fils. Et les voisins ? Ils ne peuvent pas être plus heureux car le refus catégorique de vendre le terrain signifie, pour eux, avoir un espace vert à admirer parmi tant de maisons, une ouverture dans le béton qui leur donne certainement de l'air.

Ainsi, alors que des agences et des entreprises continuent de faire des offres infructueuses pour la famille, les Zammit s'opposent au boom de la construction dans leur "palais" résistant et verdoyant qui se distingue de toutes les autres maisons.

Que pensez-vous de leur histoire ? Qu'auriez-vous fait à leur place ?

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci