Une mère en a assez d'accompagner la fille de sa voisine à l'école : "Comment je peux lui dire non ?" - Curioctopus.fr
x
Une mère en a assez d'accompagner la…
Pas de mari ni d'enfants ? Les femmes chinoises parlent des joies de la vie de célibataire sur les médias sociaux Une maman apprend à ses trois garçons les

Une mère en a assez d'accompagner la fille de sa voisine à l'école : "Comment je peux lui dire non ?"

21 Avril 2022 • Par Baptiste
9.315
Advertisement

La gentillesse est l'une des valeurs les plus importantes qu'une personne puisse avoir. Être poli et serviable envers les autres signifie mieux vivre avec son prochain et savoir que l'on a aidé ou fait quelque chose de bien. Très souvent, cependant, les gens en profitent et posent des exigences qui, à la longue, peuvent être dérangeantes. Une mère a raconté à MumsNet son expérience "frustrante" et a demandé des conseils aux membres du forum.

via: MumsNet

La femme a deux enfants, âgés de neuf et six ans. Sa voisine a également deux enfants, que nous appellerons par commodité Jenny, âgée de sept ans, et Davy, âgé de quatre ans. Jenny est charmante, tandis que Davy l'est un peu moins. Les enfants de la femme et de la voisine ne vont pas dans la même école, ce qui est une information importante. La voisine a demandé plusieurs fois à la femme d'emmener Jenny à l'école. La femme a toujours fait preuve de bonne volonté : elle frappait à la porte de la maison de la voisine pour prendre Jenny, mais découvrait alors que l'enfant n'était pas prête pour l'école, ce qui causait un retard pour la famille. Les premières fois, elle a été patiente, mais depuis peu, elle ne comprend pas pourquoi le père des enfants, qui travaille à domicile, ne peut pas emmener les enfants à l'école.

 

La femme a précisé qu'elle était heureuse de conduire Jenny à l'école en cas d'urgence, mais pas presque tous les jours. Lorsqu'elle a essayé de demander à la voisine de lui rendre la pareille, celle-ci a accepté, mais avec un certain scepticisme.
Cette mère ne sait plus comment dire à sa voisine qu'elle n'est pas disponible, mais en même temps, elle ne veut pas être impolie et souhaite maintenir de bonnes relations. Elle se questionne ainsi :

Serais-je déraisonnable de dire non à toute demande future (non urgente), et comment puis-je faire cela tout en maintenant une relation suffisamment décente pour que nous puissions nous demander des faveurs mutuellement pour les vraies urgences ?

Les utilisateurs de MumsNet ont également du mal à donner des conseils utiles : ils pensent qu'il est difficile de raisonner les personnes qui profitent de la gentillesse des autres. Il faudrait apprendre à dire non plus souvent, mais la question demeure : comment le faire sans paraître désagréable ? Et vous, comment vous comporteriez-vous ?

 

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci