"La fille qui ne peut pas sourire" : victime de harcèlement pendant l'enfance, elle est aujourd'hui un mannequin à succès - Curioctopus.fr
x
"La fille qui ne peut pas sourire" :…
Ils partent en vacances mais se trompent de vol retour : ils atterrissent à plus de 1 200 km de chez eux

"La fille qui ne peut pas sourire" : victime de harcèlement pendant l'enfance, elle est aujourd'hui un mannequin à succès

13 Avril 2022 • Par Baptiste
1.414
Advertisement

Naître avec une condition génétique rare signifie passer toute son enfance dans la crainte de ne pas être accepté par ceux qui pensent que nous sommes "différents" et se moquent de nous. Avec le temps, cependant, nous grandissons et, avec beaucoup d'efforts et de volonté, nous commençons à nous engager sur la voie de l'acceptation, qui nous permet de laisser derrière nous le passé, les critiques et les mauvaises expériences. C'est l'histoire incroyable de Tayla Clement, une jeune femme de 24 ans qui, après avoir été harcelée pendant des années en raison de sa condition rare, est aujourd'hui un mannequin heureux et couronné de succès.

via: Daily Mail

Tanya a 24 ans et vit en Nouvelle-Zélande. Elle s'est surnommée "la fille qui ne peut pas sourire" et a appris à accepter sa condition rare qui l'empêche de sourire et de rire. Tanya est née avec le syndrome de Moebius, qui entraîne une paralysie faciale due au sous-développement de certains nerfs du visage : elle est donc incapable de soulever les coins de sa bouche, de hausser ses sourcils ou de bouger sa lèvre supérieure. C'est la raison pour laquelle elle a été victime de harcèlement dans son enfance : on se moquait d'elle à l'école parce qu'elle n'était pas capable de montrer ses émotions à travers son visage. Cette situation lui a causé beaucoup de malaise et de manque d'assurance, à tel point qu'elle a dû subir une longue opération à l'âge de 11 ans, dans l'espoir d'activer les connexions nerveuses de son visage.

 

Mais les opérations n'ont pas été couronnées de succès, au contraire : après l'opération, l'apparence de Tanya a empiré et son état n'a pas été résolu. Le rétablissement de l'opération n'a pas été facile : il a fallu près d'un an pour se remettre complètement. Lorsqu'elle est retournée à l'école, les harceleurs ont recommencé à s'en prendre à elle. Un jour, Tanya a décidé de dire "stop" : assez des brimades et de la souffrance causées par des personnes sans tact ni sensibilité.

Advertisement

Elle s'est alors lancée dans un voyage intérieur d'acceptation et de méditation. La jeune femme a également ouvert un profil Instagram, intitulé "The girl who can’t smile", qui est désormais suivi par plus de 25 000 personnes. Sur son profil, Tanya partage une partie de sa vie et de son nouveau travail : elle est devenue un mannequin à succès et est fière de la personne qu'elle est devenue. 

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci