Un vigile dessine les yeux sur une œuvre d'art de près d'un million de dollars : il s'ennuyait

Baptiste

14 Février 2022

Un vigile dessine les yeux sur une œuvre d'art de près d'un million de dollars : il s'ennuyait
Advertisement

Le vigile, ou agent de sécurité, est indispensable dans de nombreux contextes qui exigent un contrôle constant. Nous retrouvons cette surveillance dans les stades, les banques, les lieux à valeur historique et culturelle. Ce n'est pas un travail facile et particulièrement dynamique : à moins que quelque chose ne se produise qui nécessite une intervention, le vigile doit vérifier que tout le monde se comporte conformément aux règles et, dans le cas contraire, intervenir. Pour certains, cependant, rester debout pendant des heures à fixer une pièce peut devenir ennuyeux.

via The Guardian

Advertisement

theartnewspaper/russia

Un agent de sécurité avait commencé son premier jour de travail au Centre Eltsine, un complexe muséal russe. Mais il y a un problème : le gardien s'ennuyait et a vandalisé un précieux tableau d'art moderne d'Anna Leporskaya, intitulé "Trois figures". Le tableau, qui représente trois personnages sans visage de taille moyenne, vaut près d'un million de dollars. L'homme de 60 ans a décidé de mettre sa touche sur le tableau et de peindre des yeux sur les personnages. 

Not the actual photo - Flickr

Les dégâts se seraient produits le 7 décembre 2021, lorsque deux visiteurs ont donné l'alerte. Le garde a d'abord été inculpé pour vandalisme, avant de bénéficier d'un non-lieu. Le centre du musée a déclaré : "Nous vous informons qu'au cours de l'enquête, la personne qui a peint les yeux sur les personnages du tableau d'Anna Leporskaya a été identifiée : il s'agit d'un employé d'une organisation de sécurité privée qui mène des activités de sécurité au Centre Eltsine." Mais l'agent de sécurité n'a pas seulement risqué le licenciement : il pourrait payer une amende et être condamné à un an de travail correctif.

En attendant, les experts tentent de redonner à l'œuvre son aspect d'origine. Un expert en restauration a déclaré que les dommages peuvent être corrigés sans endommager l'œuvre d'art : "L'encre a légèrement pénétré la couche picturale, car le blanc de titane utilisé pour peindre les visages n'est pas recouvert de peinture, comme c'était souvent le cas dans la peinture abstraite de l'époque. Heureusement, le vandale a dessiné avec un stylo sans exercer de forte pression, de sorte que le relief de l'ensemble des traits n'a pas été perturbé".

Advertisement