Le patron d'une entreprise licencie la petite-fille du fondateur : "Tous les employés sont égaux" - Curioctopus.fr
x
Le patron d'une entreprise licencie…
Après 34 ans de travail, elle est licenciée parce qu'elle est Elle n'est qu'une enfant mais possède déjà 2 entreprises : elle pourrait prendre sa retraite à 15 ans

Le patron d'une entreprise licencie la petite-fille du fondateur : "Tous les employés sont égaux"

20 Janvier 2022 • Par Baptiste
1.662
Advertisement

Réflexions sur la méritocratie, les liens familiaux dans les contextes de travail, l'égalité de traitement, la justice et la croissance des entreprises : tels sont les thèmes qui ressortent de l'affaire Francesca Amadori et qui nous font réfléchir. La nouvelle a rapidement fait le tour du web et a suscité des discussions et des avis contrastés : est-il normal que la petite-fille du fondateur de l'entreprise soit licenciée ? Mais commençons par situer l'histoire.

Francesco Amadori est un entrepreneur italien bien connu, originaire de Cesena. Avec son frère Arnaldo, il a fondé la société Amadori, connue en Italie pour la production commerciale de volailles. L'année officielle de la naissance de l'entreprise est 1969, même si les deux frères travaillaient depuis leur plus jeune âge aux côtés de leurs parents dans la commercialisation locale de volailles et d'animaux de basse-cour. Amadori est devenue une entreprise nationale. Toutefois, malgré son succès, la gestion de l'entreprise est toujours restée dans la famille : la troisième génération travaille également dans la filiale de Cesena.

Francesca Amadori est la fille de Flavio et la petite-fille du fondateur de l'entreprise, Francesco. C'est son père qui a décidé de la licencier, suite à une véritable querelle familiale. Francesca travaille dans l'entreprise familiale depuis 18 ans et a déclaré qu'elle a toujours travaillé correctement et dans l'intérêt de l'entreprise, grâce à la passion transmise par son grand-père Francesco. Mais cela n'a pas suffi : Francesca, qui travaillait comme responsable de la communication de l'entreprise, a été licenciée avec effet immédiat. Les raisons précises ne sont pas connues, bien que le consortium explique que "ces raisons sont conformes et respectueuses des principes et des règles de l'entreprise : ces règles sont valables pour tous les employés, sans distinction". Bien qu'il y ait eu des discussions, tant au niveau familial que professionnel, Francesca ne s'attendait pas à une telle mesure et ne pensait pas que son père irait aussi loin. Par conséquent, elle envisage de saisir la justice. La femme a déclaré : "Je suis en train d'évaluer les initiatives les plus appropriées pour m'opposer à une mesure que je considère injuste et illégitime et qui ne concerne pas la violation d'une quelconque règle de l'entreprise, mais repose sur d'autres logiques qui devront être examinées dans les instances appropriées."

Nous ne connaissons pas les raisons qui ont conduit au licenciement de la petite-fille du fondateur, mais que pensez-vous du traitement réservé à Francesca ? Est-il juste de licencier un membre de la famille s'il existe des raisons professionnelles appropriées ?

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci