Il lui a fallu 60 ans pour construire une cathédrale de ses propres mains, en utilisant des matériaux de récupération - Curioctopus.fr
x
Il lui a fallu 60 ans pour construire…
Une serveuse reçoit un pourboire de 4 400 dollars et est licenciée pour ne pas l'avoir partagé avec ses collègues (+VIDEO)

Il lui a fallu 60 ans pour construire une cathédrale de ses propres mains, en utilisant des matériaux de récupération

17 Décembre 2021 • Par Baptiste
2.205
Advertisement

Il y a des personnes qui sont destinées à rester dans les mémoires pour des réalisations particulières, celles qui entreront dans l'histoire et dont on parlera pendant longtemps. L'homme dont nous allons vous parler en est un exemple. Ce qu'il a fait n'est pas à la portée de tous, et mérite d'être raconté pour sa ténacité et son esprit de sacrifice.

Justo Gallego n'était pas un moine ordinaire. En effet, son nom est synonyme de persévérance et de dévouement, montrés au monde entier pour une œuvre qu'il a construite de ses propres mains. De quoi s'agit-il ? Une véritable cathédrale, à laquelle Justo a consacré une bonne partie de sa vie, la construisant en grande partie lui-même et avec des matériaux de rebut, dans une petite ville située à quelques kilomètres de la capitale espagnole, Madrid.


Gallego a commencé la construction de ce qui est maintenant connu sous le nom de "Catedral de Justo" ou "Catedrale de la Fe" en 1961, mettant en pratique un projet qu'il avait entrepris pour des raisons de foi sans aucune connaissance en ingénierie ou en architecture. Il avait 36 ans et a décidé de le faire lui-même, en donnant à Mejorada del Campo, une ville de 22 000 habitants à l'est de Madrid, sa propre cathédrale catholique.

Il n'aurait probablement pas imaginé que, 60 ans plus tard, son entreprise deviendrait une véritable attraction. Non seulement Justo était tout sauf un expert en construction de bâtiments, mais il a décidé d'utiliser divers matériaux de récupération pour réaliser ce qu'il avait en tête.

Pour Gallego, l'argent et le succès n'avaient aucune importance. Avec l'aide de quelques bénévoles - mais la plupart du temps totalement seul - cet homme s'est consacré à la construction et à l'entretien de sa cathédrale, construite grâce à quelques dons et à la vente d'un terrain hérité de sa famille et jamais financée par l'Église, le gouvernement ou le diocèse local. Peu importe, de toute façon, car Justo avait décidé d'aller de l'avant, avec un esprit de sacrifice et de dévouement.

Advertisement

Et pour ce faire, compte tenu de la situation, il a utilisé des matériaux mis au rebut sur d'autres chantiers, des poubelles, du lait, des déchets industriels et de vieux pneus. Avec tout cela, il a réussi à construire un bâtiment d'une superficie d'environ 4 700 mètres carrés, avec une coupole de 40 mètres de haut, des voûtes, des nefs, des fenêtres et une crypte. Incroyable ? Pas vraiment, à en juger par les photos de son travail, que certains ont décrit comme une œuvre d'art à mi-chemin entre une cabane à outils, un lieu religieux et une structure de film presque futuriste.

Gallego ne suivait pas un projet, mais construisait au fur et à mesure. Au fil des ans, nombreux sont ceux qui l'ont considéré comme le "fou du village", même si, compte tenu de l'ampleur de son action, il est aujourd'hui considéré comme un véritable symbole, l'auteur d'une brillante entreprise qui n'a jamais été achevée mais qui est déjà une destination pour de nombreux visiteurs. Tout le monde ne peut pas réaliser un chef-d'œuvre à partir de matériaux qui auraient autrement fini à la décharge, donnant au monde un exemple de site religieux tout sauf conventionnel.

 

La construction sera probablement achevée par une ONG espagnole à laquelle Justo s'est adressé pour obtenir de l'aide dans sa vieillesse. En bref, il s'agissait d'une entreprise incroyable et originale, qui a certainement fait de cet homme le porteur d'une histoire unique. La connaissiez-vous ?

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci