Les personnes religieuses seraient moins intelligentes que les non-croyants : une étude explique son point de vue - Curioctopus.fr
x
Les personnes religieuses seraient moins…
Une cafétéria partage des photos du désordre laissé par une mère et son enfant : la polémique éclate

Les personnes religieuses seraient moins intelligentes que les non-croyants : une étude explique son point de vue

27 Novembre 2021 • Par Baptiste
2.819
Advertisement

Avez-vous déjà pensé à mettre en relation la foi religieuse et l'intelligence ? Si vous avez répondu non, et si la question a piqué votre curiosité d'une manière ou d'une autre, sachez que l'étude dont nous allons parler pourrait être un excellent moyen d'approfondir la question.

Si, en revanche, vous vous êtes déjà posé cette question, vous avez peut-être déjà votre propre théorie, que les données scientifiques issues de la recherche pourront confirmer ou infirmer. Existe-t-il des liens entre les capacités intellectuelles et la religiosité ? Ou, pour mieux dire : les croyants sont-ils plus ou moins intelligents que ceux qui n'ont pas de foi religieuse ? Des experts de l'Université de Rochester se sont posés la question, ont effectué un certain nombre d'analyses et sont arrivés à une conclusion qui ne plaira certainement pas à tout le monde et qui a déjà suscité une certaine controverse.

via: PsyPost
image: Pixnio

Commençons par dire que les fidèles ne sortent pas très positivement des résultats de l'analyse américaine en question. D'après les données de 61 études menées au fil des ans, qui ont été comparées pour dresser un tableau clair de la situation, il semblerait que la foi religieuse soit directement liée à une capacité intellectuelle moindre.

"La preuve qu'il existe une relation négative entre l'intelligence et la religiosité est très forte", a expliqué le professeur Miron Zuckerman, auteur de l'étude, "les personnes intelligentes ont tendance en moyenne à être moins religieuses". Selon le scientifique, "les religions ont des prémisses irrationnelles, qui ne sont pas fondées sur des bases scientifiques et ne peuvent donc pas être vérifiées, et tout cela n'attire pas ceux qui ont un QI plus élevé".

Au total, plus de 110 000 personnes ont été interrogées pour parvenir à ces conclusions, un très large échantillon réparti au fil des années. L'objectif de l'étude des universitaires de Rochester était d'apporter un éclairage définitif sur des données souvent fragmentaires ou soumises à de vives critiques de la part de la société.

Advertisement

En analysant le QI des participants au cours de leur vie, les données sont claires : il existe une relation plutôt négative entre la religiosité et l'intellect. À la lumière de ces résultats, les chercheurs ont toutefois tenu à souligner qu'"il existe d'autres facteurs, outre l'intelligence, qui poussent les gens à être ou à ne pas être religieux" et que "la plupart des analyses ont été menées dans des pays occidentaux, nous ne pouvons pas savoir si ces résultats peuvent être étendus à d'autres populations, notamment celles orientales".

image: Piqsels

À la lumière de la controverse entourant l'étude, Zuckerman et ses collègues ont également précisé que l'intelligence est définie comme "la capacité de raisonner, de résoudre des problèmes, de penser de manière abstraite, de comprendre des idées complexes, d'apprendre rapidement et de tirer parti de l'expérience". Des aspects qui, selon les voix critiques, ne tiennent pas vraiment compte du côté sentimental et émotionnel des personnes.

Et vous, que pensez-vous de cette recherche ?

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci