Les neuroscientifiques développent une nouvelle théorie sur la raison pour laquelle nous rêvons : "L'hypothèse du cerveau surdimensionné" - Curioctopus.fr
x
Les neuroscientifiques développent…
Les Vikings n'étaient pas blonds aux yeux bleus : découverte d'une information inattendue Une fillette de 10 ans présentant un trouble autistique obtient deux diplômes : son QI bat celui d'Einstein

Les neuroscientifiques développent une nouvelle théorie sur la raison pour laquelle nous rêvons : "L'hypothèse du cerveau surdimensionné"

07 Juin 2022 • Par Baptiste
655
Advertisement

Pourquoi rêvons-nous ? Cette question a toujours interpellé les gens, curieux des images oniriques qui prennent forme pendant le sommeil. Des événements surréalistes, sans chronologie ni logique apparente, des personnages que nous connaissons ou que nous n'avons jamais rencontrés peuplent notre vie nocturne. Parfois, nous avons tendance à nous souvenir de nos rêves comme d'une expérience vivante et presque réaliste, tandis que d'autres sont oubliés dès que nous ouvrons les yeux.

La science a trouvé une nouvelle théorie sur la raison pour laquelle nous rêvons.


Un groupe de neuroscientifiques, dirigé par le Dr Erik Hoel, suggère la raison pour laquelle nous rêvons : pour donner un sens aux expériences que nous vivons pendant la journée.

Nos rêves, en effet, aideraient notre cerveau à mieux traiter les événements de la vie quotidienne. Les théories et hypothèses précédentes avaient été réfutées par la nature volatile des expériences de rêve, alors que dans ce cas, l'approche de type objective va droit au but.

C'est ainsi que le Dr Hoel, professeur adjoint de neurosciences à l'université Tufts (Massachusetts), a formulé une théorie qu'il a appelée "l'hypothèse du cerveau surdimensionné", selon laquelle l'esprit s'adapte de manière extraordinaire à l'exposition des sujets à des stimuli quotidiens. Cela engendre le phénomène d'overfitting : les rêves seraient nécessaires pour corriger les erreurs de généralisation de notre cerveau, en l'aidant à "se restreindre" afin d'obtenir une image plus nette des événements qui se sont produits.

"Il existe un nombre incroyable de théories sur la raison pour laquelle nous rêvons", a déclaré Hoel, "mais je voulais attirer l'attention sur une théorie des rêves qui prend le rêve lui-même très au sérieux, selon laquelle l'expérience des rêves est la raison pour laquelle vous rêvez."

Hoel établit un parallèle entre le cerveau et les machines dotées d'une intelligence artificielle : lorsque ces dernières acquièrent une grande quantité de données, on peut dire qu'elles sont entraînées à reconnaître ces informations n'importe où. Par conséquent, elles s'adaptent à un ensemble de données mais pas à d'autres, ce qui amène les scientifiques des données à résoudre le problème en créant une certaine confusion au sein même des données. Grâce à un processus appelé "abandon", les experts ignorent certaines données, ce qui permet aux machines de généraliser les expériences plus efficacement.

Sans se concentrer sur certains détails particuliers, on obtient ainsi une vision plus large et plus complète du cas dans son ensemble.

Advertisement

"L'inspiration originale des réseaux neuronaux profonds était le cerveau", a déclaré Hoel. "Si vous examinez les techniques que les gens utilisent pour réguler l'apprentissage profond, il arrive souvent que ces techniques présentent des similitudes frappantes avec les rêves."

Ainsi, le rêve nous aide à mieux comprendre notre monde et de manière plus large, puisque, comme l'intelligence artificielle, le cerveau a tendance à devenir trop familier avec un certain ensemble de données issues de nos routines. Ainsi, à travers les rêves, il produit une version alternative de nos vies, pour créer un peu de chaos comme le font les machines d'IA.

C'est précisément l'étrangeté des rêves dans leur divergence par rapport à l'expérience éveillée qui leur confère leur fonction biologique", conclut Hell.

Sans aucun doute une théorie très intéressante.

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci