À 62 ans, elle a eu plus de 500 rendez-vous mais n'a pas trouvé l'âme sœur : "Ils sont tous moches et ennuyeux" - Curioctopus.fr
x
À 62 ans, elle a eu plus de 500 rendez-vous…
Découverte au Maroc d'un

À 62 ans, elle a eu plus de 500 rendez-vous mais n'a pas trouvé l'âme sœur : "Ils sont tous moches et ennuyeux"

30 Septembre 2021 • Par Baptiste
2.574
Advertisement

Nombreux sont ceux qui en sont conscients : trouver l'âme sœur n'est pas chose aisée et, même s'il est beaucoup plus facile de faire des rencontres et de sortir avec des hommes que par le passé, le risque de relations plus superficielles et instables est également plus grand. Malgré cela, les sites et les applications de rencontre sont toujours très populaires parmi les célibataires du monde entier qui veulent tenter de nouvelles connaissances et expériences.

La Britannique que nous allons vous présenter en fait partie, et sa vie amoureuse n'a pas toujours été facile, surtout depuis qu'elle est devenue veuve à l'âge de 46 ans. À l'âge de 62 ans, et après une longue série de tentatives pour trouver un partenaire, elle a décidé de raconter son histoire à tout le monde, soulevant une large réflexion sur la question des rencontres par le biais des applis et des sites.

via: The Sun

Intérêts, questionnaires, passions, et bien sûr apparence physique : il existe une grande quantité de données sur les personnes qui peuvent être saisies sur les plateformes de rencontres, permettant aux membres de se retrouver de manière presque parfaite, comme s'ils se connaissaient depuis longtemps. Bien que cela facilite les choses, tout n'est pas toujours aussi génial qu'il y paraît.

Janice Bryant, 62 ans, originaire du Cambridgeshire, le sait bien. Du haut de ses plus de 500 rendez-vous, elle affirme qu'il est extrêmement difficile pour la plupart des hommes avec qui elle sort d'obtenir un deuxième rendez-vous. La raison ? Cela peut sembler évident, mais pour elle, c'est avant tout une question d'aspect physique. Bien que de nombreuses personnes soient souvent convaincues que ce n'est pas si important, pour Janice, cela passe avant les passions et les intérêts communs.

Mais une apparence peu convaincante n'est souvent pas suffisante pour "rejeter" un partenaire potentiel. "Je ne les aime pas parce qu'ils sont trop petits, trop gros, trop silencieux ou tout simplement trop ennuyeux", dit Janice sans ambages. Bref, bien qu'elle ait décidé de revenir dans le jeu à 62 ans et qu'elle ait entrepris toutes ces rencontres grâce au site Match.com, cette femme se dit absolument déçue de ce qu'elle a trouvé.

 

Advertisement

"Je suis capable de comprendre qui se trouve en face de moi en seulement 60 secondes, puis de prendre ma décision. Dès qu'ils arrivent, je sais si je suis attirée ou non", dit-elle. La plupart des hommes mettent des photos mensongères sur leurs profils, poursuit-elle, il est donc difficile de juger. Une fois, l'un d'entre eux s'est présenté avec une apparence complètement différente de ses photos."

 

En bref : il faut admettre que les réalités décrites par Janice à propos des personnes qu'elle a fréquentées par le biais des sites de rencontre ne sont pas très différentes de celles vécues par de nombreuses personnes, qui se plaignent exactement des mêmes choses. "Tout cela a été très frustrant et décevant, je ne pense pas être trop exigeante, mais cela peut être une énorme perte de temps", a-t-elle encore commenté.

Ainsi, fatiguée et presque résignée, Janice dit qu'elle va probablement utiliser son temps libre pour cultiver ses intérêts personnels et profiter de la vie en solitaire. "Ce n'est pas la fin du monde si je ne trouve pas quelqu'un", dit-elle, et qui sait si un jour son âme sœur se présentera !

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci