Dans ce village du Pays de Galles, il ne reste qu'un seul résident permanent : "Je peux conduire dans la rue les yeux fermés" - Curioctopus.fr
x
Dans ce village du Pays de Galles, il…
Comme Pinocchio : un pêcheur est Angleterre, saisie d'une réplique de l'Arche de Noé :

Dans ce village du Pays de Galles, il ne reste qu'un seul résident permanent : "Je peux conduire dans la rue les yeux fermés"

21 Juin 2021 • Par Baptiste
1.237
Advertisement

Norman Thomas est l'une de ces personnes qui peuvent bien dire qu'il a vu de véritables morceaux d'histoire passer devant lui. Différentes époques se sont succédé, apportant à chaque fois de grands changements. Tout cela observé au même endroit, un magnifique village côtier du Pays de Galles appelé Cwm-yr-Eglwys.

Le village, situé dans le Pembrokeshire, présente une curieuse particularité : il ne compte qu'un seul habitant permanent, et c'est M. Thomas. C'est un endroit charmant, avec ses maisons résidentielles et ses ruelles, mais c'est beaucoup trop calme. Le reste de l'année, le village n'est peuplé que lorsque les propriétaires des maisons, pour la plupart des gens très riches, y vont en vacances. Êtes-vous prêt à le découvrir de plus prêt ?

"Je peux conduire dans la rue les yeux fermés parce qu'il n'y a jamais personne" : cette déclaration de Norman suffit à nous donner un aperçu de sa vie à Cwm-yr-Eglwys. Pourtant, lorsque l'homme s'est installé ici, il y a plus de 50 ans, la situation était très différente de ce qu'elle est aujourd'hui. Bars, magasins, pubs, fermes : tout était en activité et souvent animé, mais tout cela était appelé à changer avec le temps.

Maison après maison, le village s'est dépeuplé, perdant ses habitants d'origine. Ses plages et son climat doux ont attiré de nombreuses personnes de l'extérieur, qui ont été enchantées par cet endroit agréable. Ainsi, le village est devenu une sorte de groupement de résidences secondaires, fermé et inhabité la plupart du temps pendant l'année, puis repeuplé seulement à certaines périodes par les riches propriétaires.

Advertisement

Beaucoup d'entre eux, en fait, sont des millionnaires vivant dans les zones urbaines de Grande-Bretagne. Il va sans dire que tout cela a contribué à créer une atmosphère surréaliste, presque fantomatique, plongeant Cwm-yr-Eglwys et son unique habitant dans un silence presque absolu et, avouons-le, pas toujours rassurant.

Parmi les maisons de Cwm-yr-Eglwys, celle de Norman est la seule où l'on peut constamment entrevoir la vie. "Je parle gallois à tout le monde, raconte encore l'homme, on n'entend personne parler dans cette langue ici". L'homme affirme qu'il n'a rien contre les vacanciers et les propriétaires de résidences secondaires : il a seulement décrit sa situation avec une pointe d'amertume, étant donné qu'au fil des ans - un peu comme de nombreux autres villages anciens dispersés en Europe et dans le monde - ce village a lui aussi connu un dépeuplement massif, et donc une perte progressive de son identité.

Certes, vivre comme Thomas pourrait être le rêve de nombreuses personnes habituées à faire face au chaos quotidien de la ville, mais de son propre aveu, cet homme de 88 ans affirme que, en hiver, la situation est loin d'être gaie. "Tout semble sombre et froid, il n'y a pas de lumières ou de personnes." Qu'en pensez-vous ? Feriez-vous un séjour dans ce village gallois ?

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci