Il achète une maison en face d'une église anti-gay et la peint aux couleurs de l'arc-en-ciel - Curioctopus.fr
x
Il achète une maison en face d'une…
Un restaurant publie une offre d'emploi ciblant les mineurs et soulève un âpre débat Une grandeur inattendue : 15 photos incroyables nous montrent des animaux dans leur vraie taille

Il achète une maison en face d'une église anti-gay et la peint aux couleurs de l'arc-en-ciel

04 Juin 2021 • Par Baptiste
1.232
Advertisement

Certains gestes valent plus que mille mots. En témoigne cet Américain de Topeka, au Kansas, qui a acheté une maison juste en face d'une église baptiste connue pour ses positions homophobes et a décidé de la rendre très spéciale et reconnaissable.

Comment ? C'est simple : en le peignant avec les couleurs de l'arc-en-ciel, symboles universels de tolérance et d'égalité. Selon les propos de l'homme, peindre la maison de cette manière n'était pas du tout un "acte de guerre", mais un signe d'opposition pacifique. L'église, cependant, n'a pas apprécié : voyons ce qui s'est passé.

Aaron Jackson a acheté la maison en 2012. La maison est située juste en face de l'église baptiste de Westboro. Cette réalité religieuse est devenue, au fil des ans, porteuse d'insultes et de messages d'intolérance à l'égard de la communauté LGBTQ, diffusés de manière presque "extrémiste" sur des tons qui ne sont certainement pas doux.

C'est pourquoi, lorsque Jackson a acheté cette maison, il l'a peinte en arc-en-ciel et en a fait la "Maison de l'égalité", l'histoire a commencé à attirer l'attention des médias. Soutenu par l'organisation Planting Peace, Aaron a acheté la propriété et s'y est installé. En peu de temps, cette maison aux couleurs vives est devenue un véritable symbole d'opposition, de lutte et de résistance contre des préjugés qui sont malheureusement encore difficiles à éradiquer.

Advertisement

Interrogés sur ce qui se passait, certains représentants de l'Église baptiste de Westboro ont qualifié la Maison de l'égalité de "monument à la gloire du péché" et d'autres épithètes peu amènes. "La seule égalité dont ils devraient se préoccuper, ajoutent-ils, est celle des êtres humains qui méritent d'aller en enfer."

La Maison de l'égalité a cependant résisté et, malgré toutes les critiques, elle reste aujourd'hui une preuve concrète et pacifique de tolérance. Un véritable lieu emblématique pour tant de personnes qui continuent, jour après jour, à être discriminées, insultées ou marginalisées pour leurs choix de vie personnels. "C'est un rappel visuel de notre engagement", a répété l'organisation Planting Peace, et ce n'est pas un hasard si, au fil des ans, la maison arc-en-ciel est devenue une sorte de destination de "pèlerinage" pour tant de personnes.

Pourtant, les moments sombres n'ont pas manqué. Le courrier haineux, les menaces, le vandalisme, les graffitis anti-gay et même les impacts de balles ont été une triste constante. Cependant, rien de tout cela n'a empêché la maison de rester debout et de défendre fièrement des principes qui devraient être universels.

Advertisement

Connaissiez-vous l'histoire de cette maison arc-en-ciel ?

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci