En un mois, il se marie 4 fois pour prolonger son congé de mariage : l'histoire finit au tribunal - Curioctopus.fr
x
En un mois, il se marie 4 fois pour…
Comment dire Un enfant autiste fait une crise et s'allonge sur le sol : un passant s'allonge à côté de lui pour le calmer

En un mois, il se marie 4 fois pour prolonger son congé de mariage : l'histoire finit au tribunal

30 Avril 2021 • Par Baptiste
879
Advertisement

Les vacances ou les jours de congé se terminent toujours trop vite, et tout aussi vite nous sommes obligés de retourner au travail. Mais que se passe-t-il lorsqu'un homme, en totale conformité avec la loi, parvient à obtenir un long congé payé grâce à une idée ? Certains l'ont qualifié de fou et d'autres de génial : un homme de Taïwan s'est marié 4 fois et a divorcé 3 fois en 37 jours, dans le respect total de la loi.

La loi taïwanaise prévoit que les personnes qui se marient ont droit à un congé payé de huit jours. Un homme a utilisé la loi à son avantage : il a épousé la même femme quatre fois et a divorcé d'elle trois fois. L'homme n'avait aucun problème avec sa femme, il a simplement remarqué combien il était agréable d'être à la maison avec des congés payés. Il a ainsi pu trouver un moyen, tout à fait légal, de prolonger ses vacances. Le dernier jour de son congé de 8 jours, l'homme a demandé le divorce de sa femme. Il s'est ensuite remarié avec elle le jour suivant pour obtenir un autre congé de 8 jours. Ce mécanisme a été reconduit 3 fois, mais la banque où travaillait l'homme a compris la supercherie et lui a refusé les 8 derniers jours de congé.

Le salarié, sachant qu'il y avait droit selon la loi, a porté plainte contre son employeur et a accusé la banque d'avoir enfreint la loi en ne respectant pas l'article 2 du "Règlement des congés professionnels". La loi est très claire : les employés ont droit à 8 jours de congé payé lorsqu'ils se marient, et comme l'homme s'est marié 4 fois, il aurait dû recevoir 32 jours de congé payé. Le service du travail a donc ouvert une enquête et a confirmé que la banque avait violé la loi. L'employeur de l'homme a alors été condamné à une amende, mais il a ensuite fait appel : l'abus du congé de mariage n'est pas un acte de congé légitime.

L'homme a-t-il commis un acte illégal ou simplement immoral ? Aucune loi n'a été enfreinte, mais les gens continuent de penser que la conduite de cet homme a été déraisonnable, d'autant plus que toute relation de travail devrait être basée sur la confiance mutuelle. Qu'en pensez-vous ?

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci