En 1924, leur terrain a été confisqué car ils étaient noirs : aujourd'hui, ils obtiennent enfin justice - Curioctopus.fr
x
En 1924, leur terrain a été confisqué…
15 personnes ont partagé les photos des objets les plus étranges trouvés dans les magasins d'occasion 17 photos de messieurs qui se moquent des femmes en recréant les poses typiques d'Instagram

En 1924, leur terrain a été confisqué car ils étaient noirs : aujourd'hui, ils obtiennent enfin justice

19 Avril 2021 • Par Baptiste
2.772
Advertisement

Il existe des événements qui écrivent des pages importantes de l'histoire de personnes qui, malgré elles, ont toujours subi des injustices pour les raisons les plus tristes et les plus honteuses. Ce que nous allons vous raconter est un exemple, dans un contexte comme celui des États-Unis, où la discrimination à l'égard des afro-américains est malheureusement difficile à endiguer, malgré des années de lutte et de prise de conscience.

La famille Bruce le sait bien. Au début du vingtième siècle, elle possédait un terrain sur la plage de Manhattan Beach, dans le comté de Los Angeles. À l'époque de la ségrégation raciale, cet endroit est devenu une sorte d'"île heureuse" où les noirs pouvaient aller profiter d'un peu de mer, sans avoir à obéir aux règles qui les empêchaient d'accéder aux autres plages. Ces terres leur ont été retirées par l'État : une injustice qui, aujourd'hui, après presque cent ans, commence enfin à trouver justice.

Sous prétexte de construire un parc municipal, la ville de Manhattan Beach a pris le contrôle du terrain qui appartenait légitimement à Charles et Willa Bruce, qui y avaient émigré du Nouveau-Mexique pour réaliser leur "rêve californien". Ce n'est que là que les Afro-Américains comme eux pouvaient se détendre et passer une journée à la plage en toute tranquillité, même si cette station balnéaire subissait des formes d'harcèlement et des épisodes de violence, menés notamment par le Ku Klux Klan.

Jusqu'à ce que, en 1924, l'État expulse les Bruce, les dédommageant - pour ainsi dire - à hauteur de 14 500 dollars. "C'était une injustice non seulement pour Charles et Willa", a commenté Janice Hahn, membre du conseil de surveillance du comté, "mais aussi pour toutes les générations de leurs descendants, qui auraient presque certainement été millionnaires aujourd'hui avec cette propriété et cette entreprise prospère.

Advertisement

La propriété est restée inoccupée pendant des décennies, jusqu'à ce qu'elle abrite le fameux parc municipal dans les années 1960. Ce n'est qu'en 2007 que le site a été rebaptisé "Bruce's Beach" pour commémorer la fonction qu'il remplissait autrefois.

Les descendants de la famille Bruce, pendant tout ce temps, ont toujours réclamé justice, menant des batailles juridiques. Cependant, ils n'ont jamais reçu l'argent qui leur était dû, car les terres leur avaient été retirées pour des raisons raciales.

Mais le 9 avril 2021, une étape importante est franchie. Le comté a en effet annoncé son intention de rendre la propriété à la famille Bruce.

"Après tant d'années, nous allons mettre un terme à cette injustice", a déclaré le sénateur Steven Bradford lors d'une conférence de presse. On ne sait pas encore ce que les descendants de Charles et Willa vont décider. Peut-être qu'ils loueront le terrain à l'État, ou peut-être qu'ils l'utiliseront à d'autres fins.

Advertisement

Selon les estimations, aujourd'hui, cette bande de terre sur la mer californienne pourrait valoir plus de 70 millions de dollars. Bien qu'il s'agisse d'une reconnaissance qui intervient après presque un siècle, il est certain que cet intérêt des institutions est porteur d'espoir, et constitue un pas de plus vers la justice. Connaissiez-vous l'histoire de cette plage ?

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci