Les images fascinantes de ce photographe nous montrent ce que c'est que de vivre à -50°C dans la République de Sakha - Curioctopus.fr
x
Les images fascinantes de ce photographe…
Les personnes religieuses ont-elles plus de morale que les non-croyants ? Une étude dément les préjugés Un étudiant trouve un

Les images fascinantes de ce photographe nous montrent ce que c'est que de vivre à -50°C dans la République de Sakha

10 Mars 2021 • Par Baptiste
2.942
Advertisement

Certains coins de la planète semblent presque irréels en raison de leur isolement. Nous parlons de toutes ces réalités complètement différentes de celles que nous sommes habitués à connaître, et dont nous pouvons même ignorer l'existence.

C'est précisément vers ces lieux que se tournent souvent l'imagination et l'intérêt de nombreux photographes professionnels comme celui dont nous allons parler. Alex Vasilyev est né et a grandi dans une partie du monde pour le moins extrême, la République de Sakha. Dans cette région de la Sibérie orientale, il a voulu consacrer une part importante de son travail à montrer au monde ses habitants et quelques fragments de la vie quotidienne. Ses clichés arrivent à nous faire faire un voyage à travers des lieux, des visages et des coutumes aussi éloignés que merveilleux. Prêt à faire un saut en Yakoutie ?

Cette région du monde, avec son territoire immense et son climat résolument extrême, abrite des populations qui, au fil du temps, se sont adaptées à la vie dans un lieu inhospitalier. Oui, car la République de Sakha, une région où les hivers peuvent atteindre des températures pour le moins glaciales, jusqu'à -50°C, est un endroit tout sauf facile à vivre.

 

Pourtant, ici, répartis sur de vastes espaces, vivent environ 1 million de personnes. Parmi eux se trouve le photographe Alekseï Vasilyev, qui sait ce que cela signifie de naître, de grandir et de vivre là-bas. Et pour le montrer, il a décidé de prendre des photos fascinantes.

 

Advertisement

Vous le voyez de vos propres yeux : les hivers ici sont longs et très froids, ils semblent ne jamais se terminer. Pour Alex, qui a trouvé dans la photographie son salut contre un problème lié à l'alcool dont il souffrait, documenter est sa première et plus grande passion.

 

Son œuvre "My dear Yacutia", en constante évolution, est un hommage que le jeune photographe a décidé de rendre à sa terre et à son peuple.

Ses prises de vue sont toujours plongées dans la vie quotidienne de ces lieux reculés au bout du monde. Non seulement dans les espaces extérieurs, mais aussi dans les intérieurs plus intimes des maisons et des lieux de travail.

Advertisement

Pour Alex, la République de Sakha est une sorte de "désert glacé", une étendue froide et blanche qui est pourtant pleine de vie, même là où on s'y attend le moins.

 

Advertisement

Et il faut dire que ce photographe, d'abord autodidacte et sans qualification particulière, a réalisé une belle réussite. Qu'il s'agisse de visages, de portraits, de moments de convivialité, de paysages ou de jeux entre enfants, ses photographies "parlent" à ceux qui les observent.

Advertisement

"Je n'aime pas retroucher mes photos", a déclaré Vasilyev, en commentant son travail et en insistant sur le fait que ses clichés doivent toujours être aussi authentiques que possible.

 

"Ce n'est pas facile de vivre en Yakoutie, en hiver il fait vraiment froid, et on préfère rester à l'intérieur tout le temps. Le soleil est presque dissimulé pendant des semaines ou des mois".

Les hivers interminables et glaciaux sont un trait distinctif de la République de Sakha mais, comme l'a dit Alex, les habitants font de leur mieux pour survivre en attendant les saisons plus chaudes, courtes mais intenses puisqu'en été ici on trouve ici des températures très chaudes, totalement inattendues étant donné la caractéristique des mois précédents.

 

Ici, la nature est vraiment tout. C'est ce qui régit la vie humaine, pour le meilleur ou pour le pire. Et cela saute aux yeux, à en juger par les photos fascinantes de Vasilyev.

Qu'en pensez-vous ? Seriez-vous prêt à faire un voyage dans ce pays lointain et sans fin ?

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Advertisement
Advertisement

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci