L'extermination par la faim des Ukrainiens, qui a fait des millions de victimes dans les années 1930, est tombé dans l'oubli - Curioctopus.fr
x
En utilisant ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies qui nous permettent d'améliorer votre expérience de navigation. En savoir plus Ok
x
L'extermination par la faim des Ukrainiens,…
20 photos prises au bon endroit et au bon moment : de véritables exemples de timing parfait 17 animaux de compagnie qui n'ont pas pu résister à la tentation de gâcher Noël

L'extermination par la faim des Ukrainiens, qui a fait des millions de victimes dans les années 1930, est tombé dans l'oubli

Par Baptiste
2.316
Advertisement

Entre 1932 et 1933, l'Ukraine a été frappée par une famine provoquée par le régime soviétique qui a fait des millions de morts. La tragédie a été si grande que les Ukrainiens la décrivent avec un seul mot : Holodomor, ou "extermination par la faim". Tout a commencé lorsque Staline, entre l'automne 1932 et le printemps 1933, a décidé de la collectivisation de l'agriculture, forçant même les koulaks, c'est-à-dire les riches paysans, à y adhérer contre leur gré.

via: BBC

Cette décision a déclenché une famine qui a touché plusieurs régions de l'Union soviétique. La population, accusée de contester le système de propriété collective, s'est vu réquisitionner ses terres et ses ressources agricoles. Dans toute l'URSS, on estime qu'il y a eu des millions de victimes. Il y a également eu des cas de cannibalisme, en particulier sur des enfants. Moscou a étouffé la dissidence et caché la disparition soudaine de millions de personnes en manipulant les données démographiques. Même après les faits, malgré les témoignages de corps squelettiques et de villes décimées, la vérité a été étouffée et le massacre est tombé dans l'oubli.

 

Le 29 novembre 2006, le président ukrainien Viktor Iouchtchenko a signé la loi définissant l'Holodomor comme un événement né d'un choix politique spécifique. La Russie s'oppose également à la définition de "génocide". La loi a proclamé le quatrième samedi de novembre "Journée du souvenir" pour commémorer les victimes innocentes. Actuellement, l'Holodomor a été reconnu comme un acte de génocide par les parlements de 24 États ; si le Canada en fait partie, ce n'est pas le cas de la France.

Pourquoi ce tragique événement est-il tombé dans l'oubli ?

Advertisement

Partagez votre commentaire!

Vous avez aimé cette histoire?

Cliquez sur "j'aime" et ne manquez pas les meilleures.

×

Je suis déjà fan, merci